Grèves contre la réforme ferroviaire : un manque à gagner de 890 millions d'euros pour la SNCF

33,3 MILLIARDS
La SNCF a engrangé un chiffre d'affaires de 33,3 milliards d'euros en
2018.

Les résultats 2018 de la SNCF ont souffert de la grève perlée contre la réforme ferroviaire, qui a représenté un manque à gagner de près de 900 millions d’euros. Malgré tout, l’entreprise affiche un résultat net positif.

Au printemps dernier, le mouvement social lancé par les syndicats contre la réforme ferroviaire voulue par le gouvernement a eu un impact important sur les résultats de la SNCF. La grève en pointillé, qui s’est étirée sur plusieurs mois, a représenté un manque à gagner de 890 millions d’euros. Rapporté à la marge opérationnelle du groupe, il s’agit d’une perte de 770 millions. Malgré les difficultés rencontrées par les passagers, l’entreprise de transport est parvenue à augmenter légèrement son chiffre d’affaires de 1,3%, à 33,3 milliards d’euros.

Résultat net positif

Par ailleurs, la société a engrangé 530 millions d’euros d’économies sur l’ensemble de l’année, ce qui lui a permis de compenser le coût des grèves. Le résultat net est donc positif, de 141 millions d’euros. C’est bien moins qu’en 2017 (849 millions), mais au vu des circonstances, on aurait pu s’attendre à pire. Toutefois, c’est un résultat en trompe l’œil, puisque la SNCF a cédé une filiale immobilière pour 766 millions d’euros. Sans cet élément exceptionnel, l’entreprise aurait présenté un résultat net dans le rouge de 214 millions. 

Investissements en hausse

Au chapitre des satisfactions, l’activité hors de France avec Keolis qui affiche une croissance de 17% et Eurostar avec une progression de 10%. Déception par contre en ce qui concerne le fret (-11%). Pour 2019, la SNCF veut poursuivre ses efforts d’économies avec 700 millions d’euros prévus, ainsi que des investissements dans les infrastructures et les équipements de 10 milliards (1,1 milliard de plus qu’en 2018).


A découvrir