Gros déficit commercial pour la France

535,5 MILLIARDS
En 2017, la France a importé pour 535,5 milliards d'euros de biens.

L'an dernier, la France a beaucoup plus importé de biens que le pays n'en a exporté. Par conséquent, le déficit commercial s'est creusé en 2017, il a même enregistré sa plus forte détérioration depuis 2011. 

Les Douanes ont rendu leur verdict ce mercredi 7 février, et le bilan n'est pas les plus brillants. Le déficit commercial de la France fait pencher la balance vers le négatif, et pas qu'un peu puisqu'il atteint 62,3 milliards d'euros. En 2016, le déficit commercial avait été de 48,3 milliards : la tendance est donc nette. La France ne fait pas de miracle dans ce domaine, le dernier excédent commercial datant de 2003. Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, relève tout de même que le « record » de 2011 n'est pas tombé (le déficit avait été de 74,5 milliards).

L'ampleur des défis

Le résultat enregistré par la France l'an dernier montre « l'ampleur des défis » à affronter, alors que la France avait connu quatre années d'amélioration dans ce domaine, entre 2012 et 2015. L'an dernier, les exportations ont augmenté de 4,5% à 473,2 milliards d'euros, du jamais vu depuis 2011 mais insuffisant pour couvrir les importations qui ont bondi de 6,8%, à 535,5 milliards d'euros. La demande des ménages et des entreprises a été importante, signe de la reprise économique qui souffle depuis plusieurs trimestres.

Fortes exportations pour le secteur de l'automobile

L'importation d'énergie a représenté un poste de dépenses importants, en hausse de près de 25% à 56,8 milliards. Les secteurs qui ont connu des exportations en hausse sont ceux de l'automobile avec une progression de 12,6%, le parfum et les produits cosmétiques (+11%), ou encore les produits chimiques (+8,3%). En revanche, l'industrie aéronautique et spatiale n'a pas fait d'étincelles en 2017 avec des exportations en recul de 3,8% (55,7 milliards d'euros, contre 57,9 milliards les deux années précédentes).


A découvrir