Grosse amende pour le cartel de l'électroménager

189 MILLIONS
Les six entreprises incriminées devront verser une amende de 189
millions d'euros.

Le « cartel de l’électroménager » a maintenu pendant plusieurs années des prix élevés sur les fours, frigidaires, lave-linge et autres tables de cuisson. L’Autorité de la concurrence a infligé une amende record à six entreprises du secteur.

C’est tout simplement l’amende la plus importante infligée par l’Autorité de la concurrence cette année : 189 millions d’euros, rapporte Le Parisien. Six constructeurs d’appareils électroménagers vont passer à la caisse, à commencer par Whirlpool qui va verser 56 millions d’euros, Electrolux 48 millions, Indesit 46 millions, le groupe BSH (Bosch, Siemens) écope de 23 millions, Candy Hoover de 15 millions et Eberhardt Frères de un million d’euros. Une amende importante donc, mais finalement assez peu au regard du chiffre d’affaires annuel généré par le secteur (4,8 milliards d’euros) et du nombre d’appareils vendus (14,5 millions en 2014).

Maintenir artificiellement des prix élevés

L’Autorité de la concurrence a enquêté sur deux périodes : de 2006 à 2007, puis de 2008 à 2009. La méthode de fonctionnement de ce cartel était assez simple : les dirigeants des six entreprises incriminés se rencontraient discrètement dans un restaurant, où pendant le déjeuner ils décidaient des prix à imposer auprès des distributeurs. Charge ensuite aux directeurs marketing de faire passer la pilule… Les patrons se revoyaient par la suite pour mettre au point les derniers détails. C’est ainsi que la concurrence a été complètement faussée sur ce marché.

Les constructeurs transigent

Si l’enquête de l’Autorité a débuté en 2012, le régulateur a reçu un gros coup de main de la part du groupe BSH fin 2013, qui a donné de nombreux détails sur l’organisation de cette entente. Tous les constructeurs ont accepté de transiger avec l’Autorité : elles ne contestent aucun des griefs prononcés à leur encontre, et elles verseront les amendes dans les prochaines semaines. Ce n’est cependant pas terminé, car l’Autorité a relevé d’autres pratiques contraires à la concurrence… toujours dans le secteur de l’électroménager.


A découvrir