Groupe ADP : le trafic chute, le chiffre d'affaires aussi

52,7 %
Sur les 9 premiers mois de 2020, le chiffre d'affaires consolidé du
groupe ADP a baissé de 52,7% par rapport à la même période en 2019.

Le groupe ADP, qui gère les aéroports de Roissy, d’Orly et du Bourget, a vu son chiffre d’affaires chuter de 61,8% sur les 9 premiers mois de l'année 2020. Mais la situation n’est pas catastrophique, s’efforce d’assurer Augustin de Romanet, le PDG du groupe.

66,3% de passagers en moins dans les aéroports parisiens entre janvier et octobre 2020

L’épidémie de Covid-19 a été un coup dur pour le groupe ADP, le gestionnaire des trois aéroports parisiens. Sur les 9 premiers mois de l'année 2020, le trafic passagers a baissé de 66,3% dans les aéroports parisiens par rapport à la même période en 2019. Seuls 27,8 millions de passagers sont passés par l’un des aéroports de Paris au cours de cette période, contre 82,7 millions de passagers à la même période en 2019. Les mouvements d'avions ont, quant à eux, baissé de 56,8% par rapport aux 9 premiers mois de l'année 2019.

Résultat : sur les 9 premiers mois de 2020, le chiffre d'affaires consolidé a été de 1.669 millions d'euros seulement, soit une baisse de 52,7% par rapport à la même période en 2019. Et les choses n’ont pas l’air de s’améliorer. Si le chiffre d’affaires d’octobre 2020 mettra du temps à être établi, entre les 1er et 20 octobre 2020, la baisse estimée du trafic passagers et du nombre de mouvements des avions sur les plates-formes parisiennes est de -75,9% et de -60,1% respectivement par rapport aux 1er-20 octobre 2019.

ADP peut s’appuyer sur le matelas financier constitué les années précédentes

Le groupe ADP tient néanmoins à relativiser : la bonne gestion des années précédentes devraient permettre d’encaisser le coup. « Compte tenu de sa trésorerie disponible, le groupe n'anticipe pas de difficultés de trésorerie à court terme. Par ailleurs, compte tenu de sa notation de crédit long terme (A perspective négative par l'agence Standard and Poor's depuis le 25 mars 2020) et sa confiance dans la solidité et l'adaptabilité de son modèle financier, le Groupe ADP n'anticipe pas de difficulté particulière de financement à moyen ou à long terme », a fait savoir le groupe lors de la présentation de ses derniers résultats trimestriels.

En 2020, en année pleine, le groupe ADP s’attend à ce que la baisse du trafic soit comprise dans une fourchette de -65% à -70% par rapport à 2019. Dans ce contexte, la société poursuit son plan d'optimisation et espère réduire les charges courantes pour l'année 2020 de l'ordre de 650 à 700 millions d’euros.


A découvrir