Le groupe Manitou va supprimer 63 postes en France

30 %
Le groupe estime que l'année 2020 sera marquée par une chute de 30% de
ses ventes.

Le groupe français Manitou a annoncé lundi 28 septembre son intention de supprimer 63 postes en France.

La pandémie mondiale a fait baisser de 30% les ventes du groupe pour l'année 2020

L'entreprise basée à Ancenis est spécialisée dans la fabrication de nacelles élévatrices et de chariots élévateurs. Rudement touché par la crise sanitaire, le groupe avait annoncé fin juillet, qu'il estimait la chute de ses ventes pour l'année 2020 à 30%.

Cette estimation a été confirmée lundi 28 septembre, en même temps que l'annonce d'un plan social qui devra être présenté devant Comité social et économique central, qui prévoit la suppression de 63 emplois en France. Des suppressions qui interviennent malgré la mise en place rapide « d'un ensemble de mesures sanitaires, économiques et organisationnelles » dès le début de la crise sanitaire.

La direction du groupe a expliqué dans un communique qu'après avoir eu un « long cycle de croissance », l'entreprise été maintenant face à « un retournement de cycle sur ses marchés » depuis mi-2019. Une situation que « La crise économique consécutive de la pandémie est venue amplifier ».

Le plan social passera d'abord par un plan de départs volontaires

Ainsi, l'entreprise ancenienne a présenté son plan social au CSE lundi 28 septembre. Pour mettre en place son « plan de réorganisation en France », le groupe souhaite limiter au maximum le nombre de licenciements et compte dans les premiers mois mettre en place une vague de départs sur la base du volontariat.

Manitou qui doit présenter ses résultats pour le troisième trimestre de 2020, le 28 octobre, a déjà vu ses ventes reculer de 35% lors des six premiers mois de l'année, en plein cœur de la pandémie. En 2019, l'entreprise employait 4.600 personnes à travers le monde, dont environ 2.000 en France.


A découvrir