Le groupe PSA essuie une baisse importante de ses ventes au premier semestre

12,8 %
Les ventes du groupe PSA ont plongé de 12,8% au premier semestre.

Les ventes du groupe PSA ont connu un premier semestre difficile. Si le marché européen s'est bien tenu, ce n'est pas le cas ailleurs dans le monde, en particulier en Chine.

Dans un communiqué, le constructeur automobile français a dévoilé ses chiffres de ventes pour le premier semestre 2019. Le groupe PSA a écoulé 1,9 million de véhicules entre janvier et fin juin, un volume en recul sensible de 12,8% par rapport au premier semestre de l'année précédente. Le seul satisfecit de ce bilan semestriel, c'est la bonne tenue des ventes en Europe, qui constitue le gros de l'activité du constructeur avec 1,68 million d'unités écoulées. Une performance, sachant que le marché européen a reculé dans son ensemble de 2,4%. Citroën en particulier a connu une croissance encourageante de ses ventes de 2,6%.

Les problèmes en Iran et en Chine

C'est ailleurs dans le monde que le groupe PSA a enregistré les plus grandes difficultés. À commencer par l'Iran, où les ventes sont tout simplement à l'arrêt depuis la restauration des sanctions américains contre le pays. PSA y avait vendu 144 000 véhicules entre janvier et mai 2018. S'il n'y avait pas eu la décision unilatérale des États-Unis, la baisse des ventes du constructeur au premier semestre aurait été divisée par deux. Mais c'est en Chine et plus globalement en Asie du Sud-Est que la situation est la plus inquiétante.

Plan d'action

PSA et son partenaire chinois Dongfeng (devenu premier actionnaire du constructeur français) ont écoulé seulement 64 000 unités sur les six premiers mois de l'année. Un volume en recul de plus de 60% sur six mois, à comparer aux 742 000 ventes réalisées durant l'année 2014… La gamme est notoirement mal adaptée sur ce marché en récession depuis l'été dernier. Le groupe PSA annonce un « plan d'action » qui lui permettra de retrouver des couleurs en Chine.


A découvrir