La guerre monétaire est déclarée. La Russie exige le paiement du gaz et du pétrole en roubles !

0,0089 EURO
1 rouble vau 0,0089 euro le 24 mars 2022.

Vous connaissez tous ces films catastrophes Hollywoodiens, ils commencent invariablement de la même manière.

Les gens vaquent à leurs occupations quotidiennes. Les premières minutes nous montrent toujours toutes nos insignifiances. Cette voiture que l’on n’a pas pris le temps de réparer et qui aurait permis de prendre la fuite avant le tsunami. Cette dispute sans intérêt sur laquelle on se quitte alors que l’on ne se reverra plus dans ce monde. Ces enfants innocents qui jouent dans les parcs. Ces adultes qui ne veulent pas voir ou entendre.

Souvent il y a un « spécialiste » de la catastrophe annoncée. Il la sait venir.

Mieux, il la voit venir.

Personne ne l’écoute. Il prêche dans le désert. Personne n’aime les Cassandres, encore moins dans notre monde où il faut toujours être « optimiste », « euphorique », « dynamique », « jeune », il faut être à la mode, tendance, il faut être Charlie, il faut être vacciné, il faut être Ukraine, il faut être Kiev, il faut, il faut. Il faut être dans la normalité, dans la moyenne, ne pas dépasser, ne pas choquer. Il faut penser comme tout le monde, et quand tout le monde pense pareil, alors plus personne ne pense !

Et puis, évidemment, lorsque vous êtes pris par le train-train du film, lorsque votre esprit se laisse aller au « confort » que l’on vous présente, et lorsque vous êtes bien « endormi », lorsque vous n’êtes plus vif du tout, c’est là qu’arrive la catastrophe. Brutale. Violente. Destructrice. C’est toujours le même script.

Et bien nous sommes exactement dans un film de ce type.

Nous les voyons marcher dans les rues, faire la fête, danser et ils ont raison de le faire, ils commandent sur Internet, font du shopping, bref, l’Ukraine, oui, quand même c’est triste, mais dans le magasin à la CB là sur le TPE je peux donner 1 euro à l’Ukraine en appuyant sur le bouton vert. Pour refuser le don c’est le bouton rouge. 1 euro c’est bien peu pour se donner une bonne conscience !!

Ils n’ont pas compris, aussi disons-le parce que personne ne leur explique les risques auxquels nous sommes confrontés ni la véritable guerre dans laquelle nous sommes lancés à notre insu.

La guerre monétaire vient de commencer. 

La Russie n’acceptera plus que le gaz qu’elle livre à l’Union Européenne soit acheté en dollars et en euros

« Vladimir Poutine a annoncé mercredi que la Russie n’acceptera plus de paiements en dollars ou en euros pour les livraisons de gaz à l’UE, donnant une semaine aux autorités russes pour mettre en place le nouveau système en roubles.

« J’ai pris la décision de mettre en œuvre un ensemble de mesures pour passer au paiement en roubles de notre gaz livré aux pays hostiles, et de renoncer dans tous les règlements aux devises qui ont été compromises », a dit le président russe lors d’une réunion gouvernementale, expliquant qu’il s’agissait d’une réaction au gel des actifs de la Russie en Occident. »

L’Allemagne vient de répondre. 

« L’Allemagne a critiqué mercredi une « rupture de contrat » après l’annonce par le président russe Vladimir Poutine que Moscou n’accepterait plus de paiements en dollars ou en euros en échange de ses livraisons de gaz à l’Union européenne.

Cette exigence « constitue une rupture de contrat », a déclaré le ministre de l’Économie Robert Habeck lors d’une conférence de presse à Berlin. « Nous allons maintenant discuter avec nos partenaires européens de la manière de répondre à cette demande », a-t-il ajouté.

« Nous allons maintenant discuter avec nos partenaires européens de la manière de répondre à cette demande », a-t-il ajouté. »

Dédollarisation de l’économie. 

Cette information n’arrive pas seule, il faut la remettre dans un contexte plus large avec notamment il y a quelques jours l’Arabie Saoudite qui annonçait réfléchir à vendre son pétrole en yuan à la Chine.

C’est l’utilisation du dollar qui va évidemment trinquer à court terme. Qu’est-ce que cela signifie ?

Que nous sommes dépendants des matières premières que l’on a besoin d’acheter.

Cela signifie que nos monnaies n’intéressent plus nos partenaires « vendeurs ».

Cela veut dire qu’ils peuvent nous demander plus de la même monnaie pour moins de la chose vendue dont nous avons besoin.

Cela implique une inflation de plus en plus forte chez nous et une érosion de la valeur de nos monnaies.

Nous pouvons largement nous passer de la Russie et de la Chine, mais cela aura pour conséquence un retour à notre confort des années 80, du début des années 80 et beaucoup, beaucoup de pénuries ou des prix prohibitifs pour presque tout.

La Russie vient d’ouvrir un nouveau front en refusant euros et dollars. L’Allemagne risque de refuser de payer autrement et en roubles.

Cela veut dire que nous allons tout simplement manquer cruellement d’énergie.

La décroissance va-être très brutale.

Le flash intitulé « Biden confirme la guerre pour le Nouvel Ordre Mondial » est disponible en téléchargement pour les abonnés à la lettre STRATEGIES dans vos espaces lecteurs ici. Pour vous abonner à la lettre STRATEGIES tous les renseignements sont là

Tic-tac, Tic-tac…

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.