Le guide complet pour choisir son fat bike électrique !

1000 €
Vous pouvez acquérir un fat bike à assistance électrique à 1000 euros.

Vous aussi, vous vous êtes épris de la fièvre cyclo-électrique des vélos à assistance électrique ? Particulièrement, vous êtes tombé malade de préférence pour le fat bike électrique. Seulement, avant d’en acquérir un, vous avez plusieurs questions sans réponses qui vous préoccupent. Comment en choisir un, à quel prix ? Voici un guide d’achat qui vous orientera définitivement !

Le fat bike électrique : qu’est-ce que c’est ?

De façon simpliste, un fat bike électrique est un fat bike ordinaire assisté d’un moteur. Quelle différence cela fait ? À la base, un fat bike désigne ce « deux-roues » robuste dont le cadre est surmonté sur deux pneumatiques particulièrement larges. Cette caractéristique permet à ce vélo de s’adapter à la circulation sur tout type de terrain à l’image d’un VTT. Neige, boue, sable, montagne, sentier accidenté… sur tout type de terrain, ce vélo est à son aise. D’où vient le fat bike électrique ?

La friction provoquée par le contact pratiquement adhésif des pneumatiques du fat bike est aussi la source de sa limite. En effet, les roues du fat bike s’agrippant à toute surface grâce à leur propriété, elles demandent un effort de pédalage supplémentaire au cycliste pour faire avancer son engin. Et c’est là qu’intervient le fat bike à assistance électrique.

Grâce au moteur dont est munie la version électronique de ce vélo, sa manipulation s’en trouve plus facile. À l’arrivée, le cycliste profite des mêmes avantages de son vélo et fournit nettement moins d’effort pour générer le mouvement de son fat bike électrique.

Fat bike électrique : les raisons de choisir ce VAE

L’atout majeur de ce VAE c’est de pouvoir rouler partout tout en satisfaisant au plaisir de contempler le paysage environnant. C’est ainsi que :

• Dans le sable sur les bords de mers, vous pouvez prendre plaisir à contempler les vagues tout en roulant à vélo ;

• Vous pouvez sortir faire du vélo, fendre la neige, traverser son beau paysage et vivre les joies de l’hiver sans attendre que le terrain soit particulièrement propice au ski ;

• Vous pouvez descendre ou grimper en montagne avec votre fat bike électrique pour jouir de la vue en hauteur du bel environnement ;

• Sur route bitumée, contrairement à sa version ordinaire moins pratique sur le bitume, le modèle motorisé vous permet de faire de longue distance.

Fat bike électrique : critères de choix

Pour bien choisir un modèle électrique de « deux-roues » à larges pneus, il faut tenir compte de certains éléments techniques déterminants à savoir : les pneumatiques, le moteur, la batterie, le capteur, et la commande.

La taille des roues

Optez pour des roues larges ! Plus elles sont larges, plus elles se fixent au sol, permettant au fat bike électrique de remplir toutes ces fonctions de circulation dans la boue, la neige, le sable, les routes de graviers, les sentiers impraticables…

Un autre paramètre important des roues est le niveau de pression dans les pneus. Quand elle est basse sur une route difficile de circulation, l‘engin est plus apte à supporter et à amortir les chocs de contact. Par contre, sur les routes bitumées qui sont faciles d’accès il faudra augmenter la pression pour circuler facilement, sinon le manque d’air qui est un atout ailleurs pourrait ici faire patiner les roues.

Le moteur

Idéalement, le moteur du fat bike électrique est soit fixé entre les pédales ou dans le moyeu arrière. Sa puissance détermine la vitesse maximale par km/h que l’engin peut atteindre. La législation européenne fixe sa puissance maximale à 250 Watts. Au-delà de cette puissance, votre VAE n’est pas autorisé à rouler sur les pistes publiques.

La batterie

Elle alimente le moteur électrique du fat bike. Elle est fabriquée en matière assez légère pour ne pas être un poids supplémentaire pour le vélo et fragiliser sa stabilité. En effet, une batterie puissante suppose une grande autonomie. Mais cette puissance probablement bénéfique au fat bike électrique est intimement liée à la taille de la batterie. À la recherche d’une performance maximale de la batterie, une incidence sur l’équilibre structurel du vélo est à craindre.

Pour obtenir un rapport taille/puissance/équilibre optimal, la batterie est fixée sur l’axe diagonal du cadre. Veillez à acquérir un fat bike motorisé avec une batterie doté d’une grande autonomie afin de pouvoir parcourir de longue distance sur votre VAE.

La commande

La commande est un dispositif en écran, l’équivalent d’un tableau de bord qui renseigne le cycliste sur un certain nombre d’informations fonctionnelles décisives comme : la vitesse maximale du fat bike électrique, le kilométrage, l’état de la batterie, le niveau de service du moteur etc. Certaines commandes avancées vous proposent des services de carte géographique et de GPS pour faciliter votre orientation.

Le capteur d’effort

Son rôle c’est de veiller sur le cycliste. En effet, sur une piste à fort relief, le cycliste est logiquement tenté de faire des efforts de pédale plus énergiques que d’ordinaire. Son vélo étant électrique, et le moindre effort décuplé, la force qu’il génère peut créer une dynamique de propulsion plus que nécessaire et le mettre en danger.

Le capteur d’effort du fat bike électrique sert à proportionner l’effort du cycliste par rapport à l’exigence de mouvement nécessaire pour avancer sur le terrain pratiqué.

Le Prix

Après avoir croisé les critères, comparer les modèles et fait un choix, vient maintenant le moment d’accomplir l’acte d’achat. Les prix d’un fat bike à moteur de qualité peuvent varier en fonction du fournisseur et surtout du niveau de qualité de l’engin.

La fourchette de prix est à deux extrêmes. À l’extrême basse, vous pouvez acquérir un fat bike à assistance électrique à 1000 euros et passer du simple au triple soit 3000 euros pour l’acquisition d’un fat bike électrique d’une qualité supérieure.


A découvrir