La hausse des prix s'accélère en France

2 %
L'inflation a été mesurée à 2% au mois de mai en rythme annuel.

L'inflation a progressé en France au mois de mai. À tel point que le niveau de hausse des prix atteint le seuil fixé par la Banque centrale européenne. Ce mouvement de hausse se retrouve d'ailleurs un peu partout dans la zone euro.

Selon l'Insee, l'inflation en mai s'est établie à 2% en rythme annuel. La hausse des prix avait été mesurée à 1,6% en avril… Le niveau relevé ce mois est du jamais vu depuis août 2012, durant lequel l'inflation avait été relevée à 2,1%. La principale raison à cette progression, c'est la hausse très importante du prix de l'énergie. Les automobilistes en savent quelque chose : le prix des carburants à la pompe n'ont cessé d'augmenter pour atteindre un plus haut en quatre ans. Mais au-delà des conducteurs, tous les ménages français sont concernés par la hausse des prix de l'énergie.

L'énergie en cause

Les prix des produits alimentaires sont eux aussi en hausse « plus marquée » de 1,7% au mois de mai. Les prix des services sont stables d'un mois sur l'autre (1,4%), ceux du tabac sont en revanche en recul de 0,4 point à +16,1%. L'Insee mesure également l'inflation en fonction de normes européennes via l'indice des prix harmonisé. La France atteint une inflation de 2,3% au mois de mai, contre 1,8% pour le mois d'avril — on se retrouve là franchement au-dessus du seuil de la Banque centrale européenne.

Hausse aussi en Allemagne

Petite consolation : c'est aussi le cas de l'Allemagne. L'indice des prix harmonisé s'affiche outre-Rhin à 2,2% en mai, une hausse sensible alors que l'inflation avait été mesurée à 1,4% en avril. Néanmoins, la BCE ne devrait pas agir sur ses leviers pour rétablir un niveau de hausse des prix plus conforme à ses objectifs, puisque la moyenne en zone euro est de 1,9%.


A découvrir