Consommation : en juillet 2020, les prix ont augmenté de 0,4%

1 %
Seul 1% du panier de l'indice des prix à la consommation (IPC) est dû
à la crise sanitaire.

Selon une enquête de l’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir, le prix des fruits et légumes a augmenté de 9%, depuis le début de la quarantaine. Aujourd’hui, cette tendance s’est inversée et l’Insee enregistre même une baisse des produits alimentaires. 

Coronavirus : peu d’incidence sur la hausse des prix 

Après une légère hausse de 0,1% en juin, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 0,4% en juillet par rapport au mois précédent, selon les données publiées par l’Insee, vendredi 14 août 2020. L’inflation sous-jacente (corrigée des mesures fiscales : hausse ou baisse de la TVA, mesures spécifiques sur les produits...) a augmenté en juillet de 0,3% en comparaison au mois précédent. Sur un an, les prix à la consommation ont augmenté de 0,8% au mois de juillet. 

L’Insee précise toutefois qu'«en juillet, seul 1% du panier de l’indice des prix à la consommation (IPC) est imputé à la crise sanitaire, après un quart en juin ».

Inflation : hausse spectaculaire des transports et baisse de l’alimentaire 

Cette inflation est due à une hausse des prix des services : +0,9 % par rapport à juin 2020 dont 4,6% pour les transports. Les prix du tabac augmentent légèrement de 0,1% alors que ces derniers étaient stables en juin. En revanche, les prix des produits alimentaires reculent à nouveau, après une baisse de 0,8% en juin, l’alimentaire baisse de 0,9% en juillet 2020. Les prix de l’énergie ralentissent, +1,0% après +1,8% en juin. 

Concernant les produits manufacturés, seuls les produits de santé augmentent de 0,1%, mais sur un an l’inflation est beaucoup plus marquée : + 1,8% par rapport à juin 2019. Ce rebond résulte « de celui des prix de l’habillement et chaussures (+10,1 % après −4,0 %) et de celui des « autres produits manufacturés » (+1,1 % après −0,1 %) en lien avec le décalage des soldes d’été », précise l’Insee. Cette année à cause du coronavirus, les soldes d’été ont été décalés du 15 juillet au 11 août 2020, mais cela n’a pas suffi aux commerçants pour sauver la saison. 


A découvrir