Le diesel bientôt aussi cher que l'essence... voire plus

L'essence, le carburant le plus cher et le plus rentable pour l'Etat,
car collectant le plus de taxes, ne représente pourtant que 20 % de la
consommation en France, à tel point que nous exportons de l'essence
raffinée, et importons 50 % du diesel raffiné que nous consommons.

Une aberration, pardon, une "exception culturelle française" va peut-être prendre fin prochainement. Christian de Perthuis, à peine nommé "président de la commission sur la fiscalité écologique", a acté le principe d'une hausse des taxes perçues sur le diesel, actuellement inférieures de plusieurs dizaines de centimes à celles perçues sur l'essence, sachant que le diesel coûte déjà plus cher à produire à la base, hors taxes.

"On le fera, la question c'est à quel rythme et comment, comment on va faire passer la pilule" a déclaré Christian de Perthuis dans une conférence de presse hier. Et quand on sait que le diesel est le carburant le plus consommé en France, et de loin, représentant 80 % de la consommation d'hydrocarbures, ont comprend que la décision ait été repoussée depuis aussi longtemps par les gouvernements successifs.

Le prix plus attractif du diesel est le résultat d'un choix politique, motivé à l'origine par un soutien aux constructeurs français, "pros" de la motorisation diesel en Europe dans les années 80/90. Depuis, les temps ont bien changé, et les dieselistes de référence sont d'abord allemands, ou encore japonais ou coréens. Surtout, le soutien au diesel ne tient plus aussi pour des raisons sanitaires. Malgré les filtres à particules, les moteurs diesel rejettent sournoisement dans l'atmosphère des poussières nocives qui viennent se loger au plus profond des poumons, et seraient responsables de dizaines de milliers de cancers : On évalue à 42 000 morts par an, le nombre de morts prématurées dans lesquelles le diesel a une part de responsabilité.

Reste que l'industrie des transports dépend terriblement du prix du diesel, sa "matière première". Il faut probablement s'attendre à ce que les professionnels, qui consomment plus de 50 % du diesel en France, obtiennent des compensations à la hausse programmée des prix du diesel. Ce sont donc les particuliers roulant au diesel, qui pensaient faire une bonne affaire en s'équipant ainsi, qui payeront seuls la hausse des taxes sur le diesel. Le gouvernement espère en retirer 3 milliards de recettes, qui viendront financer une partie des 20 milliards du fameux Crédit d'Impôt Compétitivité. Pour arriver à cette prouesse, la TICPE (taxe sur les produits pétroliers), qui rapporte aujourd'hui 25 miliards d'euros, devra donc voir son rendement augmenter de plus de 12 %... Ce qui impliquerait mécaniquement une hausse de plus de 15 % du prix du diesel. Quand et comment ? Christian de Perhuis a clairement posé le problème, "comment faire passer la pilule" à 80 % des automobilistes électeurs français...


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).