Les hausses, les hausses et... les hausses au 1er janvier 2015

Certaines hausses annoncées en fin d'année 2014 ont déjà fait couler beaucoup d'encre sans que cela dissuade pour autant ceux qui en sont à l'origine d'y surseoir. C'est le cas de la très contestée hausse des tarifs du TGV, de 2,6 %, soit près de trois fois l'inflation. Mais il n'y pas que ça à prendre en compte pour mettre à jour votre budget famillial...

Transports, énergie : tout augmente sauf les carburants


La RATP par exemple a également considérablement augmenté ses tarifs : le Forfait Navigo 2 zones prend ainsi 4,3 % dans la tête, à 70 euros au lieu de 67,10 euros ! Les forfaits trois et cinq zones augmentent aussi de trois euros en moyenne. En revanche, les taxis se montrent raisonnable : 1% d'augmentation, mais la course minimum passe à 7 euros.

Autre mode de transport qui fait un bond tarifaire collosal : le timbre rouge passe à 0,76 centimes, soit une hausse de 7 %, là aussi très violemment contestée par les usagers. Mais La Poste rétorque que sur l'année, cela représente 4 euros de surcoût pour un foyer standard. Sauf si vous avez un amoureux transi à la maison qui envoie une lettre par jour à sa dulcinée, il n'y a pas de quoi faire sauter un bureau de Poste.

Côté énergie, si les prix du carburant baissent, mais pas assez vite eu égard à la baisse du prix du pétrole brut, Celui du gaz augmente, alors même qu'il est aussi calculé à partir du cours du brut. Cherchez l'erreur... Au 1er janvier, le gaz augmente donc de 1,8 %. En cause : une taxe, la TICGN (taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel) que le gouvernement a tout simplement... doublée ! Et on nous a dit que les impôts n'augmenteraient pas. C'est quoi une taxe déjà ?

Autres hausses de charges : les retraités voient désormais leur taux de CSG passer de 3,8 % à 6,6 %. A la clef, une perte de revenus de... 250 euros sur l'année, et ce n'est qu'une moyenne. Merci qui ? Les salariés ne sont pas en reste : Les cotisations de retraite complémentaire augmentent de 0,1 %, alors même que les régimes sont exsangues. Il faudrait tripler cette hausse pour espérer les sauver, ou plutôt, leur donner plus de temps avant l'explosion du système, vers...2017-2018, c'est à dire demain. Et pour ceux qui se consolent en regardant la télé, la redevance, qui sera percue en octobre, passe définitivement à 136 euros.

SMIC et allocations augmentent aussi


Mais dans les hausses, il n'y a pas que les charges qui augmentent, heureusement. Le Smic, qui concerne tout de même un français sur cinq, augmente légèrement, passant à 9,61 euros de l'heure. De même, le RSA augmente de 0,9 % à 513,88 euros par mois pour une personne seule, 1079,14 pour un couple avec deux enfants. Les fonctionnaires de catégorie C (46 % des effectifs) sont augmentés de 5 points d'indice, soit 277,81 euros par an, bruts.

Côté allocations familliales, pas de hausses (elles interviennent plutôt en juillet), mais simplement un plafond d'attribution qui augmente légérement : il est élevé de 0,7 % (le plafond est différent en focntion des allocations visées et de la situation familliale).

Restent les salaires : Ils auraient augmenté trois fois plus vite en 2014 que l'inflation. Mais comme les hausses d'impôts ont tout mangé, vous n'avez rien vu....


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).