Cession de HiPay Mobile à Gibmedia



C’est demain vendredi 28 juillet, que les actionnaires de HiPay voteront en Assemblée Générale sur la cession de l’activité micro-paiement, HiPay Mobile, à la société Gibmedia. Sauf coup de théâtre de dernière minute, la cession devrait être actée et HiPay pourra désormais se concentrer sur son activité monétique.

Il s’agit probablement du dernier épisode d’un projet de cession qui dès son annonce fin juin, avait suscité des réticences de la part de certains actionnaires minoritaires de HiPay, notamment la société de conseil Gouvernance en Action. Cette dernière n’avait pas hésité à mettre l’Autorité des Marchés Financiers en copie de son échange avec HiPay dans lequel elle critiquait l’opération et en particulier le niveau de valorisation de la société qu’elle estimait trop faible.

Cet activisme, relayé dans plusieurs médias économiques, a poussé HiPay à rendre public il y a quelques jours le rapport d’expertise sur la valorisation de HiPay Mobile ainsi qu’une synthèse du processus de cession.

Ces publications n’ont pour l’instant pas convaincu Gouvernance en Action qui dans un courrier du 17 juillet adressé à la direction de HiPay, estime encore que l’activité micro-paiement est sous évaluée.

Le rapport d’expertise valorise ainsi l’activité de HiPay Mobile entre 5,1 millions d’euros en valeur centrale d’entreprise et 7,8 millions en valeur centrale des capitaux propres. La valeur pessimiste d’entreprise retenue par les experts se situe à 3,8 millions et la valeur pessimiste des capitaux propres à 6,5 millions. Pour rappel, l’offre de Gibmedia pour HiPay Mobile s’élève à 3 millions versés à la date de la signature, auxquels viendront s’ajouter 3 millions d’euros sur les trois prochaines années en fonction des résultats.

Les perspectives s’annoncent toutefois difficiles pour HiPay Mobile car les experts misent sur une baisse du chiffre d’affaires de l’activité. Une baisse qui est dans la continuité des années précédentes puisque le chiffre d’affaire de HiPay Mobile est passé de 18,3 millions d’euros en 2013 à 11,5 millions en 2016. Les résultats de HiPay Mobile seront notamment négativement impactés par la décroissance générale et continue du secteur, en recul selon le cabinet d’expertise de moins 6,9% en 2017 puis de moins 4,5% par an sur la durée du plan d’affaires entre 2017 et 2021. Des perspectives peu réjouissantes qui permettent, en partie, à l’acquéreur Gibmedia de justifier le niveau de son offre de reprise.

Spécialiste du micro-paiement, Gibmedia est également impacté par cette décroissance mais pour la société l’opération reste cohérente dans la mesure où elle a besoin, comme tous les acteurs du secteur, d’acquérir une taille critique afin de consolider sa position dans un marché très concurrentiel. L’arrivée de l’activité de HiPay Mobile dans son portefeuille devrait l’y aider.

A noter enfin dans l’actualité de HiPay, le franchissement de seuil le 20 juillet 2017 de 25% du capital par la société Eximium qui précise ne pas envisager de prise de contrôle, ni avoir l’intention de solliciter un poste d'administrateur. Une opération qui démontre une nouvelle fois tout l’intérêt que le marché porte à l’activité monétique et aux Fintech françaises.


A découvrir