Histoire et analyse de la blogosphère économique francophone

22
Captain Economics a recensé 22 blogs économiques particulièrement
actifs entre 2014 et 2015.

Les blogs économiques prennent aujourd'hui une place centrale dans le débat et l'analyse économique, comme le notait Alex Tabarrok.

Mais si la blogosphère économique francophone est encore relativement modeste, elle n'en est pas moins active, et pourrait connaître le même succès que les blogs anglophones dans les années à venir.

La genèse de la blogosphère économie

Au début de l'année 2005, Bernard Salanié - alors professeur à l'Université de Columbia (New York) – publiait le premier billet de son blog « L'économie sans tabou », dans la continuité d'un ouvrage éponyme publié l'année précédente. A la même époque, Alexandre Delaigue et Stéphane Ménia - tous deux anciens étudiants de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan et respectivement enseignants en école militaire et au secondaire – lançaient un blog "éconoclaste", avec une vocation de vulgarisation assez proche de celle de Stephen Dubner et Steven Levitt, les auteurs du best-seller Freakonomics.

Ce mouvement en France faisait écho à celui qui se développait aux Etats-Unis, où des économistes de renom comme Bradford DeLong, (« Grasping Reality »), Tyler Cowen (« Marginal Revolution ») ou encore Gary Becker et Richard Posner (« The Becker-Posner blog ») commençaient à bloguer. Pour reprendre les propos de Gary Becker, prix Nobel d'économie, la blogosphère avait alors le pouvoir de remplacer le marché dans l'optimisation du processus de partage de connaissance entre les individus.

Blogging is a major new social, political, and economic phenomenon. It is a fresh and striking exemplification of Friedrich Hayek's thesis that knowledge is widely distributed among people and that the challenge to society is to create mechanisms for pooling that knowledge. The powerful mechanism that was the focus of Hayek's work, as as of economists generally, is the price system (the market). The newest mechanism is the « blogosphere »

Le phénomène s'est par la suite amplifié à partir des années 2007-2008, sûrement aidé indirectement par la crise financière et économique ayant replacé l'économie au centre des débats. En France, cette période est alors marquée par l'apparition de nombreux blogs, animés le plus souvent par des enseignants-chercheurs. Sans être exhaustif, citons par exemple Olivier Bouba-Olga (Université de Poitiers, o-bouba-olga), Anne Lavigne (Université d'Orléans, legizmoblog), Antoine Belgodere (Université de Corse, optimum-blog), Etienne Wasmer (Sciences Po, ew-econ), Arthur Charpentier (Université Rennes 1, freakonometrics) ou encore Cyril Hédoin (Université de Reims, rationalitelimitee). Notons aussi le blog de Paul Jorion (pauljorion), anthropologue de formation, ayant dès 2007 très largement traité de l'évolution du marché immobilier américain et de l'imminence d'une future crise.

A la même époque, c'est aussi en France le début des blogs hébergés par des médias traditionnels, sur lesquels journalistes ou enseignants-chercheurs pouvaient s'exprimer. Une fois encore, ce format d'articles, à la frontière entre l'éditorial et le billet d'humeur, est inspiré de ce que l'on a pu voir apparaître quelques années auparavant aux Etats-Unis avec Paul Krugman, futur prix Nobel d'économie, dont l'éditorial bihebdomadaire dans le New York Times depuis 1999 s'est par la suite transformé en blog (« The Conscience of a Liberal »). Alternative Economique en est un très bon exemple, en hébergeant les blogs de Jean Gadrey, de Gilles Raveaud ou encore de Christian Chavagneux. Dans cette continuité, on retiendra aussi les billets d'Eric Askenazy Eric sur son blog hébergé par le Nouvel Obs (philippeaskenazy.blogs.nouvelobs), de Frédéric Lordon hébergé par le Monde Diplomatique (La-pompe-a-phynance ) ou plus récemment, de Thomas Piketty hébergé par Le Monde (piketty.blog.lemonde.fr), à la fois en anglais et en français.

Lire la suite sur Captain Economics


A découvrir

Captain Economics

Doctorant en économie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et professeur d'économie à l'IESEG Paris, Thomas Renault est le créateur du site Captain Economics, un blog ayant pour but de démystifier l'économie, en abordant cela sans prise de tête ni prise de parti.