Il sera bientôt possible de retirer de l'argent liquide chez les commerçants

60
Le montant du retrait chez un commerçant devrait être plafonné à 60
euros.

Si vous faites partie de ces gens qui n’ont jamais d’argent liquide sur eux, vous allez être intéressé par cette nouvelle : vous allez bientôt pouvoir retirer de l’argent liquide chez les commerçants.

Une bouteille d'eau et 40 euros

C’est effectivement ce qu’une directive européenne, qui vient d’entrer en vigueur, autorise depuis quelques jours. Concrètement, cette directive prévoit que les commerçants peuvent dépanner leurs clients en argent liquide lors d’un passage en caisse, à l’occasion d’un achat, et évidemment d’un paiement par carte.

Aux Etats-Unis, ce service existe depuis des années déjà, et il n’est pas rare de voir, dans une série télévisée ou un film, le héros acheter quelques bricoles dans un drugstore ou une station-service et, par la même occasion, prendre un peu de cash. En Europe, c’est possible également dans plusieurs pays. La directive européenne n’a fait qu’étendre à tous les Etats membres ce qui se pratiquait déjà ailleurs.

Sans surprise, les banques ne sont pas très emballées par la nouvelle. Et pour cause : distribuer de l’argent liquide était jusqu’ici un privilège qui leur était réservé. Et elles ne se privaient pas de facturer des frais à leurs clients qui retiraient de l’argent dans un distributeur de billets autre que celui de leur réseau. 

Une aubaine pour les commerçants

Or bientôt, il est probable qu’un réseau de supermarchés ou de supérettes annonce le lancement de ce service, pour se différencier ou offrir un service supplémentaire à leurs clients.

D’autant que pour de nombreux commerçants, le liquide représente un problème de taille. Il faut le collecter à toutes les caisses, après l’avoir comptabilisé, avoir vérifié la caisse, puis il faut le trier, le mettre au coffre et le faire enlever par un fourgon blindé. Dès lors, si une partie de cet argent liquide retournait dans la poche des clients pour les dépanner, alors toutes ces opérations seraient allégées, et le fourgon blindé pourrait passer moins souvent, d’où une économie potentiellement significative.

Résultat : le retrait d’argent chez les commerçants sera évidemment gratuit. Il devrait être plafonné à 60 euros, sachant que c’est un peu moins que ce que les Français retirent d’habitude au distributeur : 86 euros en moyenne. 


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.