Immatriculations : hausse de 9% en France, en juin 2018

4,66 %
Les immatriculations de voitures neuves en France sont en progression
de 4,66% sur les six premiers mois de 2018.

En juin 2018, le marché français des voitures particulières neuves a connu une hausse de 9,2% par rapport à juin 2017. Il affiche ainsi une augmentation de près de 5% sur les six premiers mois de l'année 2018.

Une belle dynamique des constructeurs français en juin 2018

En juin 2018, le marché automobile connaît une embellie. Ainsi, il s'y est immatriculé 252 222 voitures particulières neuves dans l'Hexagone, contre 230 926 sur le même mois en 2017. La raison est simple : l'activité dynamique du côté des constructeurs français. Cette dernière a ainsi pu compenser les mauvais chiffres des constructeurs étrangers, selon le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) qui publie ses statistiques mensuelles.

Et cette hausse était attendue puisqu'au mois de mai 2018, le marché avait fait du surplace (+0,15%), donnant une hausse cumulé de 3,5% depuis le début de l'année. Avec les chiffres de juin, les immatriculations de voitures neuves en France sont donc désormais en progression de 4,66% sur les six premiers mois de 2018.

PSA rigole avec une hausse de ses ventes de 19%

Dans le détail, en juin 2018, PSA (Peugeot, Citroën, DS et Opel/Vauxhall) se place sur la première marche puisque la marque au Lion progresse de 19%. Deuxième, le groupe Renault, lui, voit ses ventes augmenter de 16%. Durant ces six derniers mois, PSA connaît une hausse de 17%, notamment grâce aux bon chiffres de ses marques DS et Peugeot (+ 20% et + 8% respectivement), pendant que Citroën souffrait (- 0,38%). Sur la même période, le groupe Renault voit ses ventes booster par sa marque à bas coûts Dacia (+ 21%) et progresse de 6,5%.

Si les marques françaises sont à la fête, c'est la soupe à la grimace chez les constructeurs étrangers avec des baisses moyennes de 1,5% en juin et d'un peu plus de 4 % sur six mois. Mais de grosses disparités existent. Ainsi, les immatriculations du groupe allemand Volkswagen, premier constructeur étranger en France, ont progressé de 15 % en juin et de 2,18% sur les six premiers mois de 2018. Dans le même temps, en revanche, Audia souffert (- 14%). D'autres groupes repassent la première comme Toyota (+ 6 %), Fiat Chrysler (+ 20%) et Hyundai (+ 22%), par rapport à la même période en 2017. À l'inverse, le groupe BMW a connu un coup d'arrêt lors de ces six derniers mois (- 0,14%), tout comme Nissan (- 15 %). General Motors (- 99 %) est en plein cauchemar, notamment à cause de la vente de la marque Opel à Peugeot.


A découvrir