Immatriculations neuves : le marché français appuie sur le champignon

1,92 MILLION
Depuis le début de l'année, il s'est vendu 1,92 million de voitures
neuves en France.

Les Français sont décidément friands de voitures neuves. Les chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles montrent un mois de novembre en grande forme chez les concessionnaires. Avec des constructeurs français qui tirent leur épingle du jeu.

Avec plus de 180 000 immatriculations neuves vendues en novembre, le marché français de l'automobile a progressé de 10,3% en novembre, par rapport au même mois de l'année dernière (5,1% si on prend en compte les jours ouvrables). Sur les onze derniers mois, la progression a été de 5,3% : le CCFA tablait sur une croissance comprise entre 3 et 4%. Carton plein donc sur le marché français automobile, qui devrait dépasser les 2 millions d'unités vendues (on en était à 1,92 million en novembre). S'il en fallait un, c'est un signe supplémentaire de la reprise économique qui souffle dans les voiles de la France.

Les Français premiers de cordée

Les constructeurs français sont les premiers à bénéficier de cette embellie. À commencer par le groupe PSA, dont les immatriculations ont progressé de 34,1% en novembre ! Un chiffre à relativiser toutefois puisqu'il prend en compte les ventes d'Opel, acheté cet été et qui logiquement ne faisait pas partie du groupe en novembre dernier. Néanmoins, les résultats des marques « historiques » de PSA font bonne figure : +24,5% pour la marque au lion, +10,78% pour Citroën, +13,84% pour la haut de gamme DS qui a beaucoup souffert ces derniers mois. Le groupe PSA détient 32% du marché français.

Renault en manque de nouveautés

C'est un peu moins brillant pour Renault, dont les ventes ont tout de même augmenté de 5,3% en novembre. La marque au losange se contente d'une progression de 3,2%, mais Dacia la filiale low cost voit ses ventes augmenter de 14,1%. Renault détient 24,2% du marché français, une part qui baisse de 1,1 point sur un an. L'arrivée de nouveaux modèles comme le Duster devrait aider à relancer les ventes d'immatriculations neuves.


A découvrir


Olivier Sancerre

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.