Immatriculations de véhicules : une reprise se dessine

7 %
Les immatriculations de juillet 2018 sont en repli de 7% par rapport à
celles de juillet 2008.

Même si le mois de juillet n'est pas particulièrement propice aux immatriculations de véhicules, il s'en vend de plus en plus en période estivale ces dernières années, et juillet 2018 confirme cette tendance positive.

Voitures particulières : les immatriculations de juillet en hausse de 18% sur un an

Les vacances ont beau battre leur plein, le mois de juillet 2018 a été particulièrement bon pour les immatriculations de véhicules. Il signe une véritable reprise des immatriculations estivales après leur effondrement à partir de 2010 : 170 174 véhicules ont été immatriculés, alors que la moyenne des immatriculations sur le mois de juillet s’est élevée à 129 837 entre 2010 et 2017. 

Juillet 2018 a été propice aux immatriculations de voitures particulières notamment : il s’en est vendu 169 893, contre 143 062 en juillet 2017, 128 370 en juillet 2016 ou encore 141 489 en juillet 2015. Les concessionnaires ont également écoulé plus de véhicules professionnels (remorques lourdes, remorques légères, semi-remorques, tracteurs routiers) qu’en juillet des années précédentes.

Immatriculations de véhicules : il reste encore du chemin à parcourir !

Sur ces dix dernières années, le mois où les immatriculations ont été les plus nombreuses est juin (193 178 véhicules en moyenne), suivi de mars (184 559), octobre (172 735), décembre (166 620), avril (158 730) et novembre (149 873). La tendance se vérifie d’ailleurs en 2018, avec des ventes particulièrement élevées en juin (340 837) et mars (319 796).

Globalement, une reprise se dessine certes, mais il ne faut pas oublier que nous sommes toujours loin des niveaux enregistrés dix ans plus tôt. À titre d’exemple, 188 534 véhicules avaient été immatriculés en juillet 2009 et 182 954 en juillet 2008… contre 170 174 en juillet 2018.


A découvrir