Les déboires de la vente immobilière entre particuliers : comment les éviter

30 %
30 % des transactions immobilières françaises sont réalisées entre
particuliers.

En France, 30 % des ventes s’effectuent encore entre particuliers, voyons tout d’abord les clichés persistants sur ce marché qui incitent les propriétaires à mettre leur bien en vente sur des sites de particuliers.  

Des mythes à la réalité

« Les commissions des agents sont trop élevées »

Un des clichés les plus ancrés dans la population française, outre-Atlantique il n’en est rien. Pour vendre un bien, il est nécessaire de déployer une panoplie de services facilitant la venue des acquéreurs, leur qualification en amont des visites et l’accompagnement nécessaire chez le notaire jusqu’à l’acte authentique. Cela ne s’improvise pas et le prix du service un accélérateur de vente.

« N’importe qui peut être agent immobilier ! »

Si, à une époque, ce cliché était une réalité, ce n’est plus le cas maintenant. La loi Alur a, depuis plusieurs années, réglementé la profession, imposant aux agents immobiliers une formation continue afin de renouveler leur carte professionnelle.

« Les agents immobiliers, nous n’en avons pas besoin… »

Une (trop) grande proportion de propriétaires vendeurs préfère réaliser leur démarche sans l’aide d’un agent immobilier. Une tendance à la baisse, compte tenu de la règlementation des actes d’achat et de vente et la confusion qui persiste sur la véracité des informations diffusées sur Internet par les particuliers en direct. « Nul ne s’improvise vendeur, cela s’apprend ». C’est d’ailleurs pourquoi la majeure partie des particuliers qui font une tentative seule, font appel à des agences au bout de quelques mois. Une perte de temps et d’argent qui aurait bien pu être évitées. L’agent immobilier est aujourd’hui plus qu’indispensable.

Bien des déboires pour vendre son bien

S’il existe un marché pour lequel on ne s’improvise pas vendeur, c’est bien celui de l’immobilier. Même si chaque propriétaire pense être le mieux placé pour vendre son bien puisqu’il le connaît si bien, est-il le mieux armé pour appréhender les acquéreurs potentiels et conclure avec eux un acte de vente ?  

Vous avez mis votre annonce sur un site généraliste d’annonces entre particuliers et vous avez des appels, très bien…et maintenant, vous allez leur donner rendez-vous à votre adresse et révéler vos disponibilités pour faire visiter…Avez-vous pensé une seule seconde que votre interlocuteur est peut-être plus malin que cela pour savoir quand vous êtes là et surtout quand vous ne l’êtes pas ? Posez-vous la question de savoir si vous ne venez pas d’ouvrir votre porte à une personne mal intentionnée…  

Poursuivons, vous faites visiter votre bien et la visite se termine, comme très souvent, par un « on vous rappellera »… Qu’avez-vous obtenu comme information de la part de votre visiteur ? Savez-vous s’il est qualifié dans son processus d’achat, s’il est solvable ? Voilà une question que vous auriez pu lui poser « Combien gagnez-vous ? » Êtes-vous en mesure de la lui poser ? Serez-vous en mesure de le rappeler pour l’inviter à une contre-visite ?

Venons-en au prix, le nerf de la guerre. Vous avez mis votre bien en vente en étudiant votre prix d’achat, les travaux que vous avez effectués… en comparant avec votre voisin qui vous a dit « j’ai vendu le mien X euros il y a quelques mois », en faisant le tour de tous les outils à votre disposition sur Internet, bref, vous avez fait le tour de la question et finalement fixé votre prix.

Très souvent d’ailleurs vous l’avez fixé un peu au-dessus en vous disant que tout est négociable et qu’une marge de manœuvre vous sera nécessaire lors de la discussion du prix. Tout cela est formidable et si simple en apparence, mais les apparences sont trompeuses.?

Vous imaginez que vous allez faire payer les travaux que vous avez fait dans votre maison ou appartement à votre futur acheteur ? C’est bien peu le connaître. Vous pensez que les prix disponibles sur Internet sont la réalité des actes authentiques chez le notaire ? Vous vous dirigez dans la mauvaise direction.  

Pas de solution miracle mais une recette gagnante

Le travail d’un agent immobilier est de vous accompagner sur tout le parcours de votre projet de vente, depuis sa genèse jusqu’au transfert des clefs à votre futur acquéreur et la perception de votre prix sur votre compte bancaire. Faire appel à un agent immobilier va vous éviter tous ces déboires, vous aider à optimiser votre temps, vous faire gagner de l’argent et réaliser la vente à votre place.

Il vous évitera ainsi les acheteurs mal intentionnés, les visiteurs du dimanche, il vous fera un compte-rendu qualifié des visites et surtout il vous guidera dans la fixation du prix grâce à son professionnalisme, sa connaissance terrain ainsi que de la panoplie de services prête à être déployée pour vendre votre bien au plus vite, entre autres : reportage photos, exposition massive sur les sites de diffusion en France et à l’étranger, qualification des acquéreurs, organisation des visites et suivi de votre dossier jusqu’à la remise des clefs.

Avant de mettre en vente votre bien sur Internet, vous n’êtes qu’à un clic de le faire, posez-vous toutes ces questions ou faites appel à un professionnel pour vous guider. Êtes-vous certain d’être prêt à perdre du temps et de l’argent ?


A découvrir

Gilles Simon

Fort d’une carrière de 30 ans dans les nouvelles technologies, le marketing et la communication au sein de sociétés multinationales, Gilles Simon est aujourd’hui conseiller en immobilier, manager et recruteur au sein du réseau I@D France. Plus de 13 ans chez HP, country manager France de sociétés étrangères, président d’une société de développement d’applications mobiles, il étoffe son réseau de partenaires de premier plan et accomplit de nombreuses missions commerciales avec succès. Il développe aujourd’hui sa notoriété et e-réputation via des actions de sponsoring d’équipes sportives en partenariat avec I@D.