Hausse de l'immobilier : 956 000 acquisitions cette année

956 000 acquisitions
Les notaires ont déclaré avoir enregistré 956 000 acquisitions
immobilières en 2017.

Le marché immobilier est au beau fixe depuis quatre ans selon Century 21, un réseau d'agences immobilières. La multinationale affirme que 956 000 acquisitions ont été enregistrées par les notaires cette année. 

L'activité immobilière en France se stabilise 

L'activité immobilière s'est stabilisée en France avec une augmentation de 0,3 % cette année après avoir augmenté de 11 % entre le premier trimestre 2016 et le premier trimestre 217. Selon la multinationale Century 21, se serait « sans conteste les conditions bancaires qui portent le marché » grâce à des taux d'emprunts bas et accessibles à des revenus « qui ne permettaient pas jusqu'à lors d'accéder à la propriété ». 

Les prix de l'immobilier ont eux progressé en moyenne de 3,9 % pour les maisons et de 2,1 % pour les appartements, tandis que la superficie moyenne d'acquisition s'établit à un « nouveau record » : 86,4 m². Selon Century 21, 956 000 acquisitions auraient été enregistrées par les notaires cette année. 

La vivacité du secteur immobilier en Île-de-France

 En Île-de-France, 81,3 % des logements achetés constituent une résidence principale contre 70,9 % dans le reste de la France. La part d'achat constituant un investissement locatif à toutefois progressée (23,6%) et représente désormais 15,2 % des transactions immobilières.  

En définitive, toutes les régions sauf le Centre Val-de-Loire et les Hauts-de-France ont enregistré une augmentation du prix au m². En Nouvelle-Aquitaine et dans Grand-Est, cette évolution est toutefois moins importante qu'ailleurs. Une différence qui pourrait s'expliquer par des « montants moyens d'acquisition inférieurs à la somme accordée par les banques pour une mensualité de 1 000 € sur 20 ans ». 


A découvrir

Marie-Hélène Herouart

Aspirante journaliste, Marie-Hélène est étudiante à l'Ecole de journalisme de Toulouse dans la promotion 2018-2021. Elle est diplômée d'une licence de Droit public et écrit chez Economie Matin depuis mai 2017.