L'IFI rapporte plus en 2020 car il y a plus de foyers qui payent

0,5 %
0,5% des foyers faisant une déclaration d'IFI ont moins de 25 ans.

La réforme de la suppression de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), qui a été remplacé par l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) par le gouvernement d’Emmanuel Macron, refait parler d’elle : le fisc a publié son état des lieux de cet impôt pour 2020. Le nombre de foyers assujettis augmente… ce qui a fait augmenter le montant total de l’impôt payé par les Français. Mais ça reste bien inférieur au montant qui était perçu au titre de l’ISF avant sa suppression.

L’IFI payé par plus de 140.000 foyers en France

En 2020, selon la note du fisc publiée le 12 juillet 2021, 143.337 foyers en France ont fait une déclaration d’IFI. Pour rappel, cette déclaration est obligatoire dès lors que le patrimoine immobilier est supérieur à 1,3 million d’euros, déduction faite des dettes (crédits immobiliers et autres) et d’un abattement de 30% sur la résidence principale. C’est donc un impôt payé exclusivement par des propriétaires, et surtout multi-propriétaires… dont le nombre a augmenté de 3% en 2020, malgré la crise sanitaire. En 2019, en effet, les foyers ayant fait une déclaration d’IFI étaient 139.149.

Concernant le montant du patrimoine assujetti à l’IFI, il est majoritairement inférieur à 2,5 millions d’euros : 65.408 foyers ont déclaré un patrimoine dont la valeur est comprise entre 1,3 et 1,8 million d’euros, et 41.605 entre 1,8 et 2,5 millions d’euros. Soit près des deux-tiers de l’ensemble des déclarations.
Grâce à la note, on découvre toutefois que 838 foyers ont un patrimoine immobilier d’une valeur entre 10 et 15 millions d’euros, et 586 d’une valeur supérieure à 15 millions d’euros.

IFI : Un montant total en hausse mais inférieur à l’ISF

La majorité des foyers payant l’IFI a plus de 65 ans (66,2%), tandis que seulement 0,1% des foyers assujettis a moins de 25 ans et seulement 2,5% moins de 44 ans. Quant aux montants payés chaque année, ils varient, forcément, en fonction du patrimoine : 3.835 euros d’impôt médian pour les foyers dont le patrimoine vaut moins de 1,8 million d’euros, contre 195.730 euros d’impôt médian pour les 586 foyers au patrimoine immobilier supérieur à 15 millions d’euros.

Sur l’ensemble de l’année 2020, l’État a ainsi pu collecter 1,56 milliard d’euros avec l’IFI. C’est 4,4% plus qu’en 2019, 1,49 milliard selon Olivier Dussopt interrogé par le journal La Croix, mais moins que la dernière collecte de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune.

L’ISF rapportait à l’État 4 milliards d’euros environ chaque année, soit près de 2,5 milliards de plus, grâce à une assiette élargie qui faisait augmenter à la fois la fortune imposable et le nombre de foyers : 358.000 foyers avaient fait une déclaration d’ISF en 2017, dernière année de son existence.


A découvrir