Combien ça coûte le prélevement à la source ?

65 milliards d'euros
C'est ce qu'ont rapporté les impôts sur le revenu en 2014.

Dès le 1er janvier 2018, l’impôt sur le revenu sera prélevé directement à la source. C’est une des mesures phares du projet de loi des finances  de 2017. Le but est évidemment de faire des économies, mais avant cela, la mise en place de ce système va coûter des millions d’euros aux finances publiques.

Prélèvement à la source : 20 à 30 millions d’euros de mise à jour

Les impôts seront prélevés directement sur les revenus individuels. Pour les salariés, l’organisme collecteur sera donc l’employeur.
Avec ces changements, tous les systèmes informatiques vont devoir être mis à jour. Une dépense de 20 à 30 millions d’euros d’après les premières estimations.

Impôts : des postes sauvés pour informer

Des suppressions de postes étaient prévues dans ce même but de faire des économies. D’après Europe 1, plusieurs centaines d'emplois seront finalement préservées puisque les équipes des centres des impôts vont être renforcées notamment pour répondre aux nombreuses questions qui vont accompagner ce big bang fiscal. Les économies prévues ne seront donc au rendez-vous de ce côté-là.
L’information ne se fera pas uniquement dans les centres des impôts, mais aussi à grande échelle. Des campagnes de communication seront mises en place. Soit un coût de plusieurs millions d’euros.

Pas d’année blanche pour les impôts sur le revenu

Difficile encore pour l’heure de chiffrer avec précision le coût de la mise ne place de cette nouvelle mesure de prélèvement de l’impôt à la source, mais la facture devrait être salée. En attendant, la question pour le gouvernement de faire une croix sur les impôts de 2017. Le ministre des Finances, Michel Sapin l’a assuré : il n’est pas question d’une année blanche. En 2017, les contribuables payeront les impôts de 2016 et en 2018, ceux de l'année en cours.