L'impôt sur le revenu sera prélevé dès le 27 septembre chez certains contribuables

16,8 milliards d?euros
10,8 millions de ménages sont concernés par ces prélèvements pour un
total de 16,8 milliards d'euros à verser au fisc.

Le 27 septembre 2021, le 25 octobre, le 25 novembre et le 27 décembre, ce sont plus de 10,8 millions de contribuables qui seront prélevés par le fisc, pour une recette fiscale de 16,3 milliards d’euros d’impôt sur le revenu.

Un prélèvement à la source insuffisant en 2020

Le prélèvement à la source ne permet pas tout le temps de couvrir l’intégralité de l’impôt dû à l’État. C’est pour cela que certains contribuables découvriront sur leur compte en banque un prélèvement de la part de la Direction des finances publiques (DGFiP) à la fin du mois, et ce dès le 27 septembre 2021. Les déclarations d’impôt pour 2020 ont été remplies en mai 2021, et quelques ajustements peuvent avoir lieu, notamment dans le cas d’une hausse de revenu par exemple.

Ce sont environ 10,8 millions de ménages qui sont concernés par ces prélèvements pour un total de 16,8 milliards d’euros à verser au fisc. Si en revanche, l’impôt versé en 2020 correspond à ce qui a été prélevé à la source, rien ne se passera, c’est le cas pour quelque 14,4 millions de foyers fiscaux. Et dans le cas où l’impôt payé en 2020 est supérieur par rapport à ce que vous auriez dû payer, les ménages concernés ont reçu un virement de la part des services fiscaux cet été. Environ 12,7 millions de foyers étaient concernés, pour un remboursement total de 10,4 milliards d’euros.

Un prélèvement en plusieurs étapes

Si le montant exigé par la DGFiP est inférieur à 300 euros, celui-ci sera prélevé en une seule fois, le 27 septembre 2021. En revanche, si le montant à acquitter est supérieur à 300 euros, les prélèvements seront étalés jusqu’à la fin de l’année 2021. Les dates des prélèvements sont le 27 septembre, le 25 octobre, le 25 novembre et le 27 décembre 2021.

La DGFiP recommande de déclarer au plus tôt les changements de situation, notamment la situation familiale ou encore les changements de revenus, via le service « gérer mon prélèvement à la source ». Ceci pourrait permettre au contribuable de limiter au maximum le solde restant à payer au fisc ou au contraire d’être trop prélevé chaque mois et d’avoir un remboursement très élevé lors de la régularisation.

 


A découvrir