Impôts : +4,5 milliards pour les ménages, -1 milliard pour les entreprises

80 %
80 % des ménages seront exonérés de taxe d'habitation en 2020.

Le gouvernement d’Emmanuel Macron et Edouard Philippe va avoir du mal à expliquer les résultats de la dernière étude de l’Insee alors qu’il avait promis d’augmenter le pouvoir d’achat des Français. En 2018 celui-ci va fortement baisser. Inversement, les entreprises seront les grandes gagnantes des réformes mises en place et, notamment, la baisse des taxes et la suppression de la taxe sur les dividendes.

4,5 milliards d’euros ponctionnés sur les ménages en 2018

Ce n’est pas en 2018 que le « ras-le-bol fiscal » va se calmer : selon l’Insee, en effet, les réformes lancées par le gouvernement vont peser lourdement sur le portefeuille des ménages français. Dans les prévisions publiées mardi 19 décembre 2017 les économistes estiment que les ménages français vont payer 4,5 milliards d’euros de plus en impôts et taxes en 2018. Pourtant le gouvernement a mis en avant les baisses d’impôts pour justifier sa politique.

Les baisses auront effectivement lieu mais… trop tard. En fait cette perte de pouvoir d’achat survient car les hausses d’impôts, comme l’augmentation de la CSG et l’augmentation des taxes sur le tabac, vont être appliquées dès le premier trimestre 2018. Le 1er janvier pour la hausse de la CSG et en mars pour la hausse des taxes sur le tabac.

Inversement, les baisses annoncées en grande pompe, comme la baisse de la taxe d’habitation, n’auront lieu qu’en fin d’année : le 1er octobre pour la suppression des cotisations salariales pour l’assurance-chômage et l’automne pour la baisse de la taxe d’habitation. Résultat : les Français paieront beaucoup plus d’impôts en 2018 qu’en 2017.

Mais l’Insee rassure : en 2019 les baisses auront fait leur effet et le pouvoir d’achat va effectivement augmenter. En attendant il va falloir se serrer la ceinture et manger « beaucoup de pâtes » comme certains députés.

Les baisses d’impôts sur les entreprises appliquées immédiatement

Si les ménages vont payer plus d’impôts les entreprises vont en payer moins : c’est ce qu’estime l’Insee. En fait elles bénéficieront quasi-immédiatement des baisses d’impôts annoncées et ce pendant toute l’année 2018.

Résultat : l’Insee estime qu’elles paieront 1 milliard d’euros de moins en 2018 grâce, entre autres, à la baisse de l’impôt sur les sociétés qui est en France parmi les plus élevés du monde. Sans compter qu’elles ne seront plus imposées sur les dividendes, la taxe à 3 % ayant été censurée par le Conseil d’État, et que le gouvernement va devoir réfléchir à comment rendre aux entreprises les quelque 10 milliards d’euros qui ont été prélevés dans le cadre de cette taxe votée sous François Hollande.


A découvrir