Incendie de Notre-Dame : les dons affluent par millions pour la reconstruction

700 MILLIONS €
Les dons d'entreprises et des fortunes françaises approchaient, mardi
16 avril, 700 millions d'euros.

Notre-Dame de Paris, ravagée par les flammes, lundi 15 avril, doit être reconstruite : les dons affluent pour aider à la reconstruction, de toutes parts.

L'incendie de Notre-Dame de Paris a marqué les esprits et l'émotion est vive en France et à l'étranger. Et pour cause, ce bâtiment est un véritable symbole de la capitale et de la France. Les promesses de dons ont donc afflué et, ce, alors que le feu était à peine maîtrisé.

Notre-Dame : les grandes fortunes donnent par millions pour la reconstruction

Les travaux vont être longs et nécessiter beaucoup d'argent. Emmanuel Macron a tenu une allocution télévisée, mardi 16 avril au soir, pendant laquelle il a dit souhaiter une reconstruction de la cathédrale « d’ici cinq années », soit en 2024, année des Jeux olympiques qui se dérouleront à Paris. Les dons ont commencé à affluer très tôt et ce sont les plus grosses fortunes de France qui ont été les premières à faire parler d'elles. François-Henri Pinault a annoncé le déblocage de 100 millions d'euros via la société d'investissements Artemis. Quelques heures plus tard, LVMH et la famille Arnault, les rivaux, ont répondu et surenchéri promettant un don de 200 millions d’euros. Les Bettencourt ont annoncé quant à eux deux dons de 100 millions d’euros, l’un via l’Oréal et l’autre via leur fondation. Puis, ils ont été suivis par de nombreux autres : le groupe pétrolier Total a parlé d'un « don spécial de 100 millions d’euros ». Pour les Decaux, ce sera 20 millions d’euros. Martin Bouygues a promis 10 millions d’euro via un tweets. Au total, les dons d’entreprises et des fortunes françaises approchaient, mardi, 16 avril, 700 millions d’euros.

Pour rappel, concernant ces entreprises, ces dons devraient ouvrir droit à des réductions d’impôts de 60 %, au titre de la niche fiscale sur le mécénat. Mais les milliardaires et autres grandes entreprises françaises mettent la main à la poche, ils ne sont pas les seuls. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a ainsi annoncé dégager une enveloppe de 50 millions d’euros. Quant à la région Ile-de-France, elle apportera 10 millions pour les travaux d’urgence. Le chef de l'Etat a annoncé le lancement d’une souscription nationale afin de « rebâtir » la cathédrale sans plus de détails.

Des dons qui ouvrent droit à des déductions d'impôts

Et les simples citoyens ? Si un élan de générosité est né en France et à l'étranger pour reconstruire ce symbole de Paris et de la France, le budget parfois restreint de certains peut les amener à se poser des questions.Il est bon alors de préciser que ces dons ouvrent droit à une réduction d'impôt de 66% du montant : en donnant 100 euros à l'œuvre de reconstruction de la cathédrale Notre-Dame, on peut déduire 66 euros de ses impôts. En outre, des sénateurs Les Républicains ont annoncé mardi 16 avril avoir déposé une proposition de loi pour porter à 90% la réduction d'impôt appliquée aux dons de particuliers pour la restauration de la cathédrale Notre-Dame, « dans la limite de 1000 euros »

« Quand il y a une telle énergie, une telle volonté de solidarité de nos compatriotes, mais plus largement de personnalités, de personnes partout dans le monde qui veulent contribuer à rebâtir Notre-Dame, il faut aussi s'appuyer sur cet enthousiasme-là », s'est réjoui le ministre de la Culture Franck Riester sur France Inter, avant d'ajouter : « Aujourd'hui, dans le cadre de la loi mécénat, il y a des réductions d'impôts de 60% pour les entreprises et de 66% pour les particuliers. Nous allons voir avec le gouvernement quel dispositif spécifique nous mettons en œuvre.»

Des pages dédiées sur Internet de fondations

Mais comment donner ? La Fondation du patrimoine habituée aux levées de fonds pour le patrimoine français, a lancé mardi 16 avril une collecte spéciale. Les dons sont possibles sur une page dédiée, « Collecte nationale pour Notre-Dame de Paris » : mercredi 17 avril, 7 millions d'euros avaient déjà été collectés. Un appel aux dons des particuliers a également été lancé par le Centre des monuments nationaux. La plate-forme, baptisée « Rebâtissons Notre-Dame de Paris », est accessible en suivant ce lien.

Vous pouvez également réaliser des dons auprès de la Fondation avenir du Patrimoine à Paris (FAPP) qui œuvre pour la sauvegarde et la restauration des églises à Paris. Autre fondation vers laquelle le public peut se tourner sans risque : Friends of Notre-Dame de Paris, établie à New York. Enfin, des cagnottes solidaires en ligne ont également été lancées, mais ne devraient en revanche pas donner droit à une réduction fiscale, tout comme les dons à la Fondation du patrimoine

Vous aimerez lire aussi - Incendie de Notre Dame un sacrifice glorieux, et utile ?


A découvrir