L'industrie des éoliennes en crise

7,2 %
En 2019, l'éolien a produit 7,2% de l'électricité consommée.

Mme la Ministre Elisabeth Borne, en avait-elle été informée avant de signer  en catimini  le décret concernant la  Programmation Pluriannuelle de l'Énergie  basée sur l'éolien ?


L'industrie des éoliennes traverse une crise grave, des  fabricants majeurs de  turbines se désengagent d'une  filière qu’ils considèrent sans avenir.
Une succession d'annonces concordantes  indique que les leaders européens de la filière éolienne licencient et opèrent actuellement des désengagements. (3)        
Cette tendance de fond importante  en 2019 a été amplifiée par la crise du covid, qui a mis en évidence l'extrême fragilité des industriels du vent  dont la rentabilité artificielle dépend depuis plus de 15 ans de subventions européennes ou nationales.

 La situation  de l'électricité en France peut devenir  critique   
Le graphique des parts de marché des constructeurs d’éoliennes indique globalement aujourd’hui la mainmise  des fabricants Danois et  Allemands. (1)  
Aucune des 8000 éoliennes disséminées actuellement sur la France,  n’a été  fabriquée sur le territoire et elles ont  toutes été importées pour un montant que l’on peut évaluer à 30 milliards d’euros. Elles ne vivent que de subventions au détriment des consommateurs.(2)
             
Les  8.000 à 10.000 éoliennes supplémentaires prévues par nouvelle Programmation Pluriannuelle de l'Énergie (PPE) signée  en catimini le 11 juin 2020 par Madame la Ministre Elisabeth  Borne devront elles aussi être importées. Compte tenu de cette situation ,il ne serait pas impossible que  ce soient  les chinois qui prennent un jour  le contrôle de la production d’électricité éolienne française et qu’ils  mettent sous tutelle ainsi  l’indépendance énergétique du  territoire national et compte tenu  de la dispersion des implantations des parcs éoliens, il n’est pas exclu  qu’ils prennent progressivement à terme  le contrôle le financier de milliers  communes rurales.      
           
La décision de Mme la Ministre était déjà structurellement incompréhensible puisqu'elle  a engagé la sécurité du territoire en  remplaçant  des sources de production d'électricité fiables et pilotables,  par des sources  intermittentes et imprévisibles. (3)

Mais en constatant  de surcroit qu’elle   a  confié l'avenir de la production d’électricité de la France à  des producteurs de machines virtuellement en faillite, on peut légitimement  s'interroger pour savoir si elle  avait  été mise au courant de cette situation  et si des informations exactes lui avaient  été transmises par le ministère de la transition écologique et solidaire et l’Agence de maitrise de l’Energie (ADEME)  dont l’indépendance vis-à-vis des lobbys industriels éoliens a depuis des années été dénoncée par le Fédération Environnement Durable (FED) .        

La filière éolienne française est train de se construire sur des ruines de l’industrie française de l’électricité pour laisser d'autres ruines...

Pour toutes ces raisons la Fédération Environnement Durable est six autres Fédérations nationales ont déposé une requête en conseil d’état pour faire annuler le décret de la PPE.           

Annexes :

  (2)
Question écrite du 23 juin 2020 de Mme la député Madame Bérengère POLETTI
à Madame la Ministre de la Transition écologique et solidaire sur les tarifs subventionnés aux industriels producteurs des énergies électriques éoliennes intermittentes.)        
https://epaw.org/documentspdf/QST-AN-15-30570QE.pdf

(3)
Électricité : La sécurité du territoire désormais en danger       
https://epaw.org/documentspdf/CP-securit%C3%A9%20du%20territoire-def.pdf

(4)
Fabricants de turbines

VESTAS
Vestas en difficulté licencie 400 employés 
Vestas lays off 400, halts some R&D projects          

April 20, 2020 /      
COPENHAGEN   (Reuters) –
Vestas wws.CO on Monday it will lay off around 400 employees and halt certain research and development projects with immediate effect as a result the economic impact of the new coronavirus outbreak.
“We’re in a period of high uncertainty and by making a strategic decision on our product portfolio and reduce complexity, we sustain our competitiveness in the future and ensure we can adjust quickly to COVID-19 challenges,” Chief Executive Henrik Andersen said in a statement.          
The layoffs will mostly affect staff in Denmark, Vestas said.

ENERCON
Enercon  pertes financières massives        
https://www.energiesdelamer.eu/publications/105-eolien/6363-enercon-en-difficulte
Allemagne – Vendredi 03/01/2020 – energiesdelamer.eu. L’industrie éolienne allemande rencontre des difficultés. Après le groupe Senvion, dont une partie est définitivement passée sous l’aile de Siemens Gamesa en décembre, les pertes massives rencontrées en 2019 par Enercon obligent le groupe à entamer des pourparlers de restructuration avec des financiers. 
Le directeur financier indique à Recharge que la perte d’Enercon pourrait dépasser 500 millions d'euros en 2019, tandis qu'un redressement pourrait prendre trois ans.  


Enercon en difficulté a licencié 3000 emplois en 2019 et a fermé la société de construction de mats en béton sur le territoire français près de Compiègne qui vient d'avoir lieu 70 emplois perdus.               
Pourtant, cette usine était le projet industriel phare de l'OFATE, (Office franco-allemand pour la transition énergétique-Deutsch-französisches Büro für die Energiewende)  montré en exemple sur leur site.       


https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/oise/usine-productrice-mats-eoliennes-ferme-longueil-sainte-marie-70-salaries-menaces-licenciement-1845804.html

NORDEX
Vente imminente de la filiale développement           
https://www.greenunivers.com/2020/06/vente-imminente-de-la-filiale-developpement-de-nordex-239653/

Les grandes manoeuvres dans le secteur des énergies renouvelables ne faiblissent pas, même en période de crise sanitaire. La vente de la filiale développement de Nordex est imminente, selon nos informations. Une transaction qui concerne directement la France puisque les bureaux de cette filiale de 40 personnes sont situés à Saint-Denis, en région parisienne. Son portefeuille de 3 GW de projets éoliens européens à divers stades de développement cherche preneur. 
Nordex …. toujours dans le rouge              
https://www.greenunivers.com/2020/03/turbiniers-nordex-dynamique-mais-toujours-dans-le-rouge-229833/
24 mars 2020      
Son free cash flow 2019 est en effet sérieusement déficitaire et aura du mal à être longtemps prolongé. …

SENVION
En faillite, le fabricant allemand d’éoliennes Senvion sera vendu à la découpe             
6 septembre 2019              
https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/09/06/en-faillite-le-fabricant-allemand-d-eoliennes-senvion-sera-vendu-a-la-decoupe_5507069_3234.html

L’entreprise n’a pas trouvé d’acquéreur pour la sauver du démantèlement. Quelque 4 000 emplois sont menacés.


SIEMENS
Siemens lâche turbines et éoliennes          
07/06/2020

https://www.usinenouvelle.com/article/siemens-lache-turbines-et-eoliennes.N970756
Mais, comme annoncé en mai 2019, le groupe allemand va bien se séparer de 55 % de ses parts dans Siemens Energy lors d’une introduction en Bourse prévue le 28 septembre 2020. Et 12 à 18 mois plus tard, il prévoit de procéder à nouveau à une réduction significative du nombre de ses parts. Siemens aura alors quasiment tourné la page de la production des grands équipements énergétiques


A découvrir

Jean-Louis Butré

Ingénieur Physicien

Expert Énergie et ancien PDG entreprises

Président de la Fédération Environnement Durable (1057 associations de toutes les régions de France)

Président d'EPAW, plateforme européenne contre les éoliennes industrielles