L'inflation explose en Allemagne : au plus haut depuis la réunification en 1993

2 %
L'objectif d'inflation de la BCE est désormais symétrique à 2%.

L’inflation inquiète dans le monde entier : l’augmentation des prix à la consommation pourrait freiner la reprise, tandis que la Banque Centrale Européenne a revu son objectif d’inflation à moyen terme en le rehaussant légèrement. L’Allemagne est particulièrement touchée, selon les données publiées le 29 juillet 2021 par l’institut Destatis.

Inflation : 3,8% sur un an en Allemagne en juillet 2021

Mauvaise nouvelle pour les citoyens allemands : la hausse des prix continue de battre des records outre-Rhin. En juillet 2021, selon l’institut Destatis, l’équivalent allemand de l’Insee, l’augmentation des prix à la consommation a atteint 3,8% sur un an et 0,9% par rapport juin 2021. Or, la BCE cible une inflation désormais symétrique de 2%, ce qui signifie que tout niveau d’inflation supérieur ou inférieur à 2% est jugé mauvais pour l’économie.

Le niveau d’inflation de juillet 2021 pour l’Allemagne est d’autant plus inquiétant qu’il s’agit du niveau le plus élevé depuis la crise de 2008. Harmonisé, le taux d’inflation est ramené à 3,1% par l’institut Destatis, ce qui ne représente pas moins un record : il s’agirait du niveau d’augmentation des prix le plus élevé depuis la réunification Est-Ouest du pays, survenue en 1993 à la suite de la chute du mur de Berlin de 1991 et l’explosion du bloc soviétique.

Des données légèrement faussées à cause d’une mesure de 2020

Reste que si les chiffres sont inquiétants, ils sont aussi légèrement faussés. L’Allemagne avait, en 2020 et pour soutenir la consommation et la relance, baissé sa TVA. La TVA de 19% était tombée à 16% en juillet 2020, tandis que la TVA à 7% avait été réduite à 5%. Or, cette mesure a pris fin le 1er janvier 2021, et l’inflation en juillet 2021 est impactée par cette différence de taxes, comme le seront les taux d’inflations de tout le deuxième semestre 2021.

Mais la différence de TVA n’explique pas tout, et la menace d’une inflation forte continue de peser sur les économies européennes. Si elle était attendue en 2021, elle posera un problème à moyen terme dans le cas où elle ne chuterait pas et que les consommateurs perdraient durablement du pouvoir d’achat.


A découvrir