Instauration d'un couvre-feu à Grenoble

18,22 %
Selon Santé publique France, le taux de positivité atteignait 18,22%
pour l'ensemble de la population à Grenoble.

Afin de ralentir la progression du coronavirus, un couvre-feu à Grenoble, ville déjà en alerte maximale depuis plusieurs jours, est envisagé par le gouvernement.

Vers un couvre-feu à Grenoble ? Le passage en alerte maximale de la grande ville de Grenoble a nécessité de prendre de nouvelles mesures. Les bars avaient l'obligation de fermer leurs portes pour une durée de 15 jours et les restaurants pouvaient rester ouverts sous certaines conditions : six personnes maximum par table, un mètre entre chaque table et du gel hydro-alcoolique à disposition. Malgré ces mesures prises, le coronavirus continue de se propager. La mise en place d'un couvre-feu à Grenoble est envisagée par le gouvernement.

Un couvre-feu à Grenoble : l'interdiction de sortir de chez soi après une certaine heure

Pour faire face à la seconde vague du coronavirus, le couvre-feu à Grenoble se présente comme la meilleure solution. L'objectif premier du couvre-feu à Grenoble serait d'empêcher les familles et les groupe d'amis de se rassembler. Aucune sortie ne serait autorisée après 20h, 22h ou 23h sauf pour un motif qui serait légitime. Les place Grenette et place de Verdun, habituellement animées, devraient laisser place à des rues et avenues vides. Les restaurants, les bars, les cinémas ne pourront plus accueillir de public à Grenoble après une certaine heure.

Couvre-feu à Grenoble : les restaurateurs s'inquiètent

Le couvre-feu à Grenoble qui pourrait être mis en place dès la fin de la semaine inquiète de nombreux restaurateurs. Si la plupart des clients des restaurants comprennent les nouvelles restrictions qui pourraient être instaurés, les grenoblois craignent que certains établissements ferment définitivement.

Laurie MORIN


A découvrir