Interdiction des véhicules à moteur thermique : Lamborghini et Ferrari exemptées ?

55 %
La Commission européenne souhaite la réduction de 55% des émissions de
véhicules d'ici à 2030.

Le ministre italien de l’Écologie souhaite que Ferrari et Lamborghini ne soient pas concernées par le choix de l’Europe d’interdire à la vente les véhicules à moteur thermique dès 2035.

Une mesure européenne approuvée par le ministère de la Transition écologique italien

Mi-juillet 2021, la Commission européenne a acté un projet visant à stopper les ventes de voitures neuves équipées d’un moteur thermique d’ici 2035. Ce projet inclut également l’arrêt de la vente de véhicules hybrides et hybrides rechargeables. Dès 2035, les seules motorisations autorisées seront les motorisations électriques ou hydrogènes. L’Union Européenne souhaite réduire ainsi les émissions de véhicules de 55% d’ici 2030 pour accéder au zéro émission pour toutes les voitures neuves en 2035. 

Roberto Cingolani, le ministre de la Transition écologique de l’Italie, est en parfait accord avec cet objectif européen, à une exception prêt. En effet, pour le ministre italien de l’Écologie, les marques italiennes Lamborghini et Ferrari doivent être exemptées de ces mesures, justifiant son point de vue par le fait que ces marques de luxe, ayant fait leur fortune sur le marché des voitures à moteur thermique, « ont besoin d'une technologie très spéciale et de batteries pour faire la transition. Une étape importante pour l'Italie est de devenir autonome dans la production de batteries haute performance ». Le ministre du gouvernement Draghi, Roberto Cingolani, était, avant de prendre ses fonctions au ministère italien de la Transition écologique, directeur technique de Ferrari à Maranello et était également membre non-exécutif du conseil d’administration de la marque.

Ferrari et Lamborghini en retard pour la transition écologique

Pour le moment, l’Union européenne ne compte pas faire d’exception à cette mesure et si un jour cela devait arriver, il faudra que le législateur décide d’un volume limite de vente pour qu’une marque accède à cette exemption. S’il y a une exemption, seules les marques à faibles volumes pourraient être concernées. Or, Ferrari a vendu un peu plus de 9.000 véhicules à travers le monde en 2020 et Lamborghini un peu moins de 7.500 véhicules. 

Les marques de voitures sportives italiennes ont pris du retard dans la transition écologique. Pour l’instant les deux constructeurs n’ont pas de véhicules entièrement électriques dans leur catalogue contrairement à la marque allemande Porsche et sa Tacyan électrique. Les deux constructeurs italiens sont, pour l'heure, à l’hybride. Ainsi, la marque Lamborghini a récemment lancé sa nouvelle Countach avec un moteur V12 micro-hybride et ne compte pas se séparer du V12 qui a fait sa renommée. Ferrari, de son côté, propose déjà plusieurs véhicules avec moteur hybride dans son catalogue et le premier modèle entièrement électrique n’arrivera qu’à partir de 2025 selon le chef de l’entreprise, John Elkann.

 


A découvrir