Vous avez raté Hollande ? Voici ce qu'il a promis, une fois de plus

1,5 %
La France mise sur une croissance de 1,5% en 2016.

Le Président de la République est intervenu jeudi 11 février 2016 en direct sur TF1 et France 2. L'occasion de revenir sur le remaniement qu'il a annoncé le jour même et de redonner quelques axes de sa politique à venir alors que se prépare, dans un peu plus d'un an, la prochaine élection présidentielle en France. Une élection dont il n'est pas "obsédé" a-t-il déclaré.

La réforme du Code du Travail aura bien lieu

Grand chantier de 2016 mené par le gouvernement et en particulier par la ministre du Travail Myriam El Khomri, la Réforme du Code du Travail aura bien lieu. Jeudi 11 février 2016 le Président a réitéré son intention de remettre à plat les droits et les devoirs des employeurs et des employés.

Le référendum d'entreprise sera effectivement généralisé. François Hollande l'a confirmé annonçant "une loi [...] qui va permettre d'adapter le temps de travail" et dans laquelle sera "introduit" le principe du référendum d'entreprise. "Les organisations syndicales pourront saisir [cette loi] et obtenir l'organisation d'un référendum".

Pour les entrepreneurs, rien de nouveau à l'horizon. Juste "une loi" sans plus de précisions qui sera "présentée par les ministres Michel Sapin et Emmanuel Macron". Baisse de charges ? Baisse d'impôts ? Aides ? Le Président ne s'avance pas et les entrepreneurs devront se contenter d'une mise en bouche.

Et pour la lutte contre le chômage, à part les 500 000 formations, pas de nouveauté...


Les agriculteurs verront leurs cotisations baisser

Le gros sujet économique de ce mois de février est bien évidemment la grogne des agriculteurs. Le gouvernement semble les avoir entendus après les diverses manifestations qu'ils ont organisé.

François Hollande a annoncé, jeudi 11 février 2016, "une baisse des cotisations pour les agriculteurs". Une décision qui sera prise rapidement puisque le gouvernement veut l'annoncer "d'ici au 17 février" a déclaré le Président.

ECO DIGEST

Evadés fiscaux : il ne sera bientôt plus possible de régulariser sa situation

Impôts : Bercy peine à mettre au point le prélèvement à la source

Les députés refusent le contrôle de leur frais professionnels