Intronisation : combien ça coûte un costume de nouveau président ?

450
450 euros, le prix du costume présidentiel.

La jupe de son épouse, son costume, ses chaussures, la largeur de son sourire et la durée de la poignée de mains avec son prédécesseur. Tout a été passé au crible lors de la journée d’investiture d’Emmanuel Macron, nouveau président de la Vème République.

Le jeu de la transparence

La presse people s’entiche désormais de politique. Et le résultat est là : les moindres détails vestimentaires des hommes politiques sont désormais scrutés à la loupe. Le nouveau chef de l’Etat, qui a pris hier officiellement la succession de François Hollande à la tête de l’Elysée, n’échappe pas à la règle.

Il a promis du « renouveau », de « redonner confiance » aux Français, de « moraliser la vie publique ». En attendant, il s’essaye déjà à un exercice de transparence. Sans doute pour couper court aux fausses rumeurs et autres « faits alternatifs » qui pullulent depuis le début de la campagne, l'équipe de communication d'Emmanuel Macron a dévoilé le prix du costume porté par ce dernier lors de la cérémonie de passation de pouvoir à l'Elysée.

Rien d’incroyable : il portait un costume Blue Dark acheté chez Jonas & Cie, une boutique de prêt-à-porter située rue d'Aboukir dans le IIe arrondissement de Paris. Son coût ? Environ 450 euros.

100 % made in France

Sa femme Brigitte Macron, quant à elle, portait une tenue prêtée et dessinée pour l'occasion par le designer Nicolas Ghesquière de la maison Vuitton. Du made in France, en somme.

L’investiture d’Emmanuel Macron a surtout été saluée dans la presse. Libération y voit même un « impeccable sans-faute ».

Reste au nouveau président à faire ses preuves, autres que purement protocolaires.


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.