Investir dans la pierre à Paris, une bonne idée ?

Au cours des deux dernières décennies, le prix du m2 carré dans la capitale a doublé voire triplé selon les arrondissements. C’est ce que nous rapporte un article de capital.fr qui détaille arrondissement par arrondissement l’évolution des prix de l’immobilier parisien. Une offre limitée, une demande toujours croissante, les facteurs sont toujours bien présents pour que l’on puisse anticiper une hausse continue à l’avenir. Vous envisagez d’investir dans l’immobilier dans la capitale ? Voici plusieurs pistes qui pourront vous aider dans vos recherches :

Le 19e et le 20e sont les deux arrondissements les moins chers. Dans une optique économique il peut aussi être intéressant de prospecter le 10e, 12e, 13e et 18e. Si l’on prend en compte l’investissement comme un pur placement, il est judicieux d’évaluer le potentiel d’évolution du quartier. En effet on constate qu’entre 1991 et 2013 le taux d’évolution des prix du très prisé 16e est de seulement 2,09 contre 3,49 pour le 2e. Les quartiers jadis « populaires » se sont en effet alignés sur les quartiers où le mètre carré était déjà historiquement élevé (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 15e et 16e).

Concernant le lieu d’habitation lui-même, sachez qu’un rez-de-chaussée est généralement 20 à 40% moins cher qu’un appartement à l’étage. C’est aussi le cas avec les locaux à usage commercial qui peuvent, avec un bail adapté, être convertis en habitation.

L’achat d’un immeuble peut aussi s’avérer un bon placement. Il est ainsi possible d’en occuper une partie et de louer le reste. Lorsque le PLU est en accord, il est même envisageable de surélever l’immeuble afin d’accroitre la surface habitable.

En manque de fonds pour financer ce type de projet ? Tournez-vous vers les aides locales spécifiques : le Prêt Paris Logement (PPL), un prêt à taux zéro, cumulable avec le PTZ et dont la fourchette s’étale de 24200€ pour une personne seule à 39600€ pour un couple. Cela ne suffit pas ? Vous pouvez aussi augmenter votre capacité d’emprunt en ayant recours à un montage en SCI. Cette solution s’adresse aux salariés qui malgré de bons revenus sont limités dans leur emprunts par le seuil maximal de 33% d’endettement.

Si la partie financière est souvent la plus complexe à résoudre, la recherche du bien immobilier lui-même est loin d’être simple. Selon une estimation du chasseur immobilier homeselect.paris , la recherche d’un appartement prend en moyenne 250 heures. Cette estimation inclut les échanges avec les agences, l’analyse des offres, les visites, la négociation de l’achat, l’optimisation du financement ainsi que la gestion des parties notariales et des devis de travaux. Pour acquérir un bien immobilier, et plus particulièrement à Paris, il faut effectivement du temps ou de la ressource. A défaut d’être sur place, de bénéficier d’un bon réseau ou tout simplement de temps, le chasseur immobilier vous aidera à dénicher la perle rare.

D’après les indicateurs des notaires, 2017 devrait établir un nouveau record de prix de l’immobilier parisien, dépassant les seuils historiques de 2012. Cette tendance s’étendant à toute l’Ile de France, il est raisonnable de penser que l’investissement dans la pierre sur Paris reste un placement pérenne et productif à moyen et long terme.


A découvrir