Apple anticipe et freine sa production d'iPhone 7



Selon l'agence Nikkei, la marque à la pomme aurait réduit de 10 % sa production d’iPhone 7 pour le premier trimestre de 2017.

Une baisse des ventes d’iPhone 7 qui n’inquiète pas les spécialistes

Apple qui baisse la production de son modèle phare de smartphones, cela peut avoir des allures inquiétantes de prime abord. Un tel ralentissement des ventes survient toutefois après une période de fin d’année particulièrement florissante. Les derniers modèles d’Apple ont été très sollicités en tant que cadeaux de Noël sur la fin de l’année 2016. Selon Flurry Analytics, les ventes auraient atteint des records lors du dernier trimestre 2016. Que ce soit en termes de smartphones ou de tablettes tactiles, Apple aurait incontestablement été le chouchou des consommateurs lors des fêtes de fin d’année. Les polémiques autour de l’iPhone 7 lors de son lancement auraient ainsi rapidement été oubliées.

Baisse de la production d’iPhone 7 : ce n’est pas une première

Ce n’est pas la première fois que cette situation arrive chez Apple. Si la production de l’iPhone 7 a été ralentie en ce début 2017, cela a également été le cas en 2016. Le modèle précédent, l’iPhone 6S, a subi un sort identique après avoir brillé lors des fêtes de fin d’année. En adoptant cette stratégie, la marque à la pomme anticipe une baisse logique de vente en volume. C’est de ce fait une décision rationnelle compte tenu de la problématique d’optimisation des stocks, que la marque de Cupertino maîtrise maintenant à la perfection. 

L’iPhone au cœur d’un marché à croissance réduite

Si cette baisse de production en début d’année n’est pas matière à inquiéter, il ne faut pas oublier que la production des deux modèles n’a pas été la même lors de leurs lancements respectifs. La production d’iPhone 7 a été réduite de l’ordre de 20% par rapport à celle de l’iPhone 6S. En toile de fond, on assiste à un ralentissement de la croissance du marché des smartphones. Dans de nombreux pays du monde, les consommateurs sont déjà équipés. Le passage aux forfaits et smartphones 4G maintenant quasi-terminé dans les régions du globe développées, il ne s’agit pas non plus d’un relai de croissance viable. La concurrence de plus en plus exacerbée n’arrange rien non plus. Il est ainsi logique que les ventes de nouveaux smartphones connaissent une certaine baisse.


A découvrir