Un Irlandais reçoit sa paie en pièces de 5 centimes

355 euros
Rian Keogh a reçu son salaire de 355 euros dans un seau ne contenant
que des pièces de cinq centimes.

Un jeune étudiant en emploi saisonnier dans un restaurant de Dublin a reçu la paie de ses deux mois de travail dans un seau contenant exclusivement des pièces de cinq centimes d’euros.

Le besoin urgent de son salaire

Rian Keogh, l’étudiant de 20 ans qui a travaillé pendant deux mois dans un restaurant Alfie’s à Dublin, a eu la mauvaise surprise de recevoir sa dernière paie en pièce de cinq centimes. L’étudiant a dû insister auprès de l’établissement pour recevoir sa paie le plus tôt possible pour pouvoir payer ses factures. À l’origine, le jeune homme devait recevoir son salaire le 9 septembre, ne voyant rien venir, il a insisté auprès de l'établissement. Celui-ci lui a signifié 5 jours plus tard, le 14 septembre 2021, qu’il devait venir chercher son salaire en liquide au restaurant. C’est ainsi que le jeune homme a été reçu son salaire de 355 euros dans un seau rempli de pièces de cinq centimes.

Le seau contenant le salaire de Rian Keogh avait une masse de près de 30 kg. Le jeune homme n’a pas pu s'empêcher de partager sa mauvaise aventure sur Twitter. Affichant une photo de seau, le jeune Irlandais a indiqué : « Si quelqu'un veut savoir ce que c'était que de travailler chez Alfie sur South William Street, sachez qu'après avoir couru après mon dernier salaire pendant des semaines, je l'ai finalement obtenu, mais dans un seau de pièces de 5 centimes ». Son tweet a été liké plus de 14.500 fois et a reçu plus de 1.800 réponses.

Pas d’obligation légale à accepter cette transaction

La loi irlandaise indique qu'« Aucune personne, autre que la Banque centrale d'Irlande et les personnes pouvant être désignées par le ministre par arrêté, ne sera obligée d'accepter plus de 50 pièces libellées en euros ou en cents au cours d'une même transaction ». C’est ce que lui ont indiqué les internautes sur twitter. Le jeune homme a indiqué qu’il n’était pas au courant de cette loi et pensait être obligé d’accepter ce paiement, il indique en outre que s’il avait su il s’y serait opposé.

Rian Keogh a déclaré ne pas avoir laissé de préavis à son ancien patron et que c’est pour cela que celui-ci l’a laissé attendre. Lorsqu’il est venu chercher son salaire au restaurant, il s’est vu remettre le seau par un manager très embarrassé, le patron n’étant pas présent dans l’établissement, et a déclaré avoir voulu quitter le restaurant le plus rapidement possible car il se sentait mal pour les employés. 

 


A découvrir