Isabelle Balkany reconnaît être propriétaire d'une villa non déclarée au fisc

La villa d'Isabelle Balkany, à Saint Martin dans les Antilles, est
estimée à trois millions d'euros.

Prise la main dans le sac. Alors qu'elle réfutait en bloc les accusations sur cette maison dans les Antilles, Isabelle Balkany, première adjointe du maire, son mari, à Levallois-Perret, a reconnu être propriétaire d'une villa à Saint-Martin, non déclarée au fisc selon BFM TV.

 

Les choses se gâtent pour l'épouse de Patrick Balkany.

Isabelle Balkany reconnaît la propriété de la villa de Saint Martin

Isabelle Balkany a reconnu lundi être la propriétaire d'une villa à Saint-Martin, dans les Antilles. Un bien immobilier qui n'aurait jamais été déclaré au fisc, selon les informations de BFMTV, mardi 10 juin. Cette villa, estimée à environ trois millions d'euros, n'aurait donc jamais été déclarée, alors que cela fait 17 ans que le couple Balkany ne paie pas d'impôt sur la fortune.

Deux villas non déclarées au fisc

L'enquête portait initialement sur deux villas. Celle de Saint-Martin et une autre à Marrakech, au Maroc. Les enquêteurs se sont ainsi demandés si le couple Balkany, étant l'usager principal de ces maisons, n'en était également pas le propriétaire. Dans les faits, selon une source proche de l'enquête, la propriété de ces biens serait dissimulée derrière des prête-noms, et des sociétés offshore basées dans des paradis fiscaux.

L'élue encourt une peine de cinq ans de prison

Isabelle Balkany avait été mis en examen le 22 mai dernier pour blanchiment de fraude fiscale avant finalement d'être libérée, sous contrôle judiciaire, après la promesse de verser une caution de un million d'euros. Pour cette fraude, l'élue encourt une peine de prison de cinq ans. Affaire à suivre. 


A découvrir

Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.