Cisjordanie : Alstom, Altice, eDreams, Egis dans la « blacklist » de l'Onu

48 MILLIARDS $
Le coût de l'occupation de la Palestine entre 2000 et 2017 a été de 48
milliards de dollars.

La liste est longue : 118 entreprises et maisons-mères y apparaissent. Et si Israël crie au scandale, les Palestiniens jubilent. Le 12 février 2020 l’ONU a publié une sorte de « Blacklist » après avoir identifié les entreprises qui exercent dans les colonies israéliennes en Cisjordanie. Or, y exercer, est considéré illégal. Et sans surprise on trouve des entreprises bien connues du grand public…

AirBnb, Tripadvisor, Expedia nommées dans le rapport de l’ONU

S’il n’y a pas encore eu d’appel au boycott, technique classique dans la prise de position sur le conflit israélo-palestinien, ça ne saurait tarder. Car sur les 118 entreprises listées, on trouve par exemple AirBnb, Tripadvisor ou encore Expédia. Spécialisées dans les voyages, ce n’est guère étonnant qu’elles se retrouvent un peu partout dans le monde, y compris en Cisjordanie. Sauf que c’est illégal.

Michelle Bachelet, Haut-Commissaire aux droits de l’Homme de l’ONU, consciente du scandale que cette publication peut provoquer, précise : le rapport se « base sur des faits ». Le rapport est lié à la demande, faite par l’ONU en 2016, de réaliser une « base de données de toutes les entreprises engagées dans des activités particulières liées aux colonies israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés ». Mais Michelle Bachelet précise également que le rapport n’a pas pour but de constituer « un processus judiciaire ou quasi-judiciaire ». Ce n’est qu’une liste, en somme…

Des grands noms français listés en tant que maisons-mère

La France n’est pas épargnée par la liste, bien qu’aucune entreprise française ne semble exercer directement en Cisjordanie, ce sont les maisons-mères qui y sont listées. Ainsi, on retrouve le géant Alstom ou encore Egis SA (dont la société mère n’est autre que la Caisse des Dépôts et Consignations), toutes deux spécialisées dans la construction et l’ingénierie.

La holding luxembourgeoise de Patrick Drahi Altice, maison-mère de SFR, est également listée tout comme l’espagnole eDreams, maison-mère entre autres de Liligo.com, ou encore Booking.com.

Pour la liste complète, rendez-vous ici : https://www.ohchr.org/EN/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=25542&LangID=E  (en bas de page)


A découvrir