Italie : des maisons en Sardaigne vendues à 1 euro

40 %
Ollolai a perdu près de 40% de sa population en 50 ans.

L’Italie a un problème : la désertification de ses petits villages pittoresques juchés en haut des montagnes. Un phénomène qui s’accentue depuis les années 70 et qui n’épargne aucune région du pays. Pour tenter d’inverser la situation plusieurs maires ont lancé des campagnes promettant des maisons à 1 euro avec différentes obligations.

Ollolai : une maison pour 1 euro

Le petit village de Ollolai, comme nombre de villages similaires, a vu sa population décroître massivement : en 50 ans le nombre d’habitants est passé de 2 250 à 1 300 et la tendance est toujours la même avec les jeunes qui préfèrent partir dans les villes aux alentours plutôt que rester dans leur village natal.

Résultat : de nombreuses maisons sont à l’abandon. Pour attirer de nouveaux habitants le maire, Efisio Arbau, a annoncé la mise en vente de 200 maisons pour la somme symbolique de 1 euro. Comme toujours le succès a été au rendez-vous et la première tranche de 30 maisons en vente a reçu plus de 130 demandes, autant de la part d’Italiens que de la part d’étrangers. Trois ont même déjà été vendues et les demandes ne cessent d’affluer.

La seule condition : une rénovation totale du bien

Les maisons, à l’abandon, sont en mauvais état surtout car elles ont souvent été la propriété de bergers. Ollolai demande donc aux futurs propriétaires une condition à laquelle ils pourront bénéficier de cette maison à 1 euro : la rénover complètement.

Il faut donc être prêt à mettre au moins 20 000 euros dans les travaux et les réaliser sous 3 ans. A la différence des autres annonces de ce type, toutefois, Ollolai n’attend pas que les acheteurs aillent habiter toute l’année dans le village mais espère surtout attirer des touristes qui en feraient ainsi leur maison de vacances… et peut-être qu’ils tomberont en amour du lieu et décideront de déménager par la suite.


A découvrir