Pour pallier aux problèmes de trésorerie, les cinémas pré-vendent des places

391.000
391.000 places de cinéma ont déjà été pré-vendues sur le site «
JaimeMonCinéma ».

Confrontées à une fermeture administrative qui durera jusqu’au 22 juin 2020 au moins, les salles de cinéma ont néanmoins la chance de bénéficier de soutiens qui pré-commandent des places afin de pallier à l’assèchement de leur trésorerie.

Des partenaires généreux volent au secours des salles de cinéma

Les cinémas restent fermés jusqu’au 22 juin 2020 au moins. Et même lorsqu’ils seront autorisés à rouvrir, ce ne sera pas facile. Ils devront affronter l’appréhension d’une partie des spectateurs qui estimeront la sortie au cinéma trop risquée et le choix d’autres spectateurs de regarder des films chez eux, la perspective de rester dans un lieu clos en portant un masque, assis à un mètre de celui ou celle qui leur tient compagnie pour cette sortie ne les laissant pas enthousiastes. Et puis, avec des salles remplies à moitié, le chiffre d’affaires ne pourra être que modeste…

Afin de donner aux salles de cinéma ne serait-ce qu’une petite bouffée d’oxygène, la société Pozeo, qui édite le CinéChèque, a lancé une initiative baptisée « JaimeMonCinéma ». Via leurs propres réseaux, ses partenaires (parmi lesquels Macif Avantages, Écran Total, Rakuten TV, La radio du cinéma…) distribuent à leurs clients des places de cinéma. Pour chaque place engagée par le partenaire ou ses clients, Pozeo en engage une deuxième. (Les places gratuites seront distribuées via des comités d’entreprise notamment sous forme de codes, qui seront à échanger sur le site Cinefacile.com.) À ce jour, plus de 391.000 places ont ainsi été pré-vendues, tant dans des cinémas de proximité que dans des multiplexes.

Des places de cinéma, c’est bientôt sur Veepee, ShowroomPrivé et Cdiscount

D’ici juillet 2020, Pozeo ambitionne d’atteindre 500.000 places pré-vendues. Pour cela il organisera des ventes privées via les sites Veepee, ShowroomPrivé et Cdiscount. « Pour nous, c'est faire peser un risque trop grand sur ces derniers que de tarder à agir, nous nous engageons donc dès à présent avec l’ensemble de nos partenaires pour faire vivre plus fort encore le cinéma français. C'est la meilleure façon d’aider l’ensemble de la filière sans en perturber l’équilibre », fait savoir Pozeo.

Cette initiative nous rappelle « J’aime mon bistrot », un site lancé début mai 2020 par le syndicat France Boissons. Il y était possible d’acheter un bon (de la valeur de son choix, allant de 1,50 à 50 euros), en guise d’avance sur sa consommation future, qu’on utiliserait à la réouverture du bistrot. 1.573.000 d’euros ont ainsi été récoltés.


A découvrir