Les Français dépensent 290 euros par an pour leur jardin

7,5 MILLIARDS €
Le secteur du jardinage a réalisé un chiffre d'affaires de 7,5
milliards d'euros en 2013.

Les parisiens ne se sentiront peut-être pas concernés, sauf peut-être ceux qui cultivent leur main verte depuis leur balcon, mais le jardinage et les Français, c'est une histoire d'amour. Avec un chiffre d'affaires de 7,5 milliards d'euros en 2013, le secteur est de plus en plus porteur.

 

Pour une majorité de Français, le jardin est devenu une énième pièce de leur maison.

89 % des foyers de France possèdent un espace de jardinage

Les Français ont la main verte et ils aiment ça. En 2013, le secteur du jardinage a réalisé un chiffre d'affaires de 7,5 milliards d'euros, soit 238 euros par seconde ! A l'heure actuelle, 89 % des foyers de l'hexagone possèdent un espace de jardinage, que ce soit un jardin, une terrasse, ou un modeste balcon. Il n'est d'ailleurs pas rare d'observer de tels espaces dans les grandes villes, où de nombreux balcons verts et autres toits cultivés font leur apparition.

Les Français consacrent plus d'argent au jardinage qu'au bricolage

Les habitants de l'hexagone consacrent même au jardinage un budget conséquent. Chaque année, ils dépensent 290 euros dans l'aménagement, la culture et l'entretien de leur jardin, en moyenne. C'est bien plus que le budget consacré au bricolage. Le marché du jardinage se décline selon les goûts et les envies de chacun. On trouve le marché du jardinage dit vivant, les plantes, manufacturé, les outils, et celui de la décoration.

Le marché du jardinage augmente de 5,5 % chaque année

Aujourd'hui les ventes d'articles de jardinage se font majoritairement en circuit spécialisé, dans des magasins spéciaux. En ville, les magasins spécialisés commencent à fleurir, sans mauvais jeu de mot, et encouragent le jardinage urbain. On estime que le marché du jardinage augmente chaque année de 5,5 %. Mais il n'est pas rare de voir des sites Internet fleurir, à ce sujet, proposant de se fournir directement sur le net. Des plantes naturelles aux e-plantes, il n'y a désormais qu'un pas ! 


A découvrir