Jeunes investisseurs : les options sûres pour se lancer

Quel type d’investissement réaliser quand on est jeune (moins de 30 ans) et qu’on débute dans la vie active ? Suivez notre guide.

Les jeunes de moins de 30 ans en quête d'investissements

L’indépendance financière est un avantage financier qui se prépare, dès le début de la vie active. Le marché du travail est instable et le système de retraite s’effondre. Il est donc impératif, pour les jeunes actifs de trouver un ou des rendements rentables à court et long terme. Le choix est vaste et accessible à toutes les bourses. Voici une liste d’investissements possibles quand vous avez moins de 30 ans. 

L’immobilier

Investir dans la pierre, a toujours été un placement judicieux, peu importe les époques. Contrairement aux idées reçues, vous n’avez pas besoin d’avoir un CDI ou un apport conséquent pour envisager ce type de placements, même pour les jeunes investisseurs. Au contraire, plus tôt vous débutez, mieux ce sera. Voici quelques pistes pour investir en toute sûreté.

- Le crowfunding

C’est le bon plan si vous voulez investir une petite somme et à court terme (24 mois maximum). Le crowdfunding immobilier qui reprend les codes du financement participatif, est un excellent pied à l’étrier, pour les novices en matière d’investissement. Sur une plateforme de crowdfunding comme Homunity, vous pouvez investir à partir de 1 000 euros seulement (on parle souvent de ticket d’entrée). Tous les projets présentés sur la plateforme ont été préalablement analysés puis audités par un comité d’experts, avant d’être mis en ligne. Les taux de rendements annuels sont avantageux et atteignent dans la plupart des cas, les 9%.

L’autre avantage du crowfunding, c’est que les jeunes investisseurs détiennent des valeurs mobilières. C’est un réel atout en terme de fiscalité car les valeurs mobilières ne sont pas soumises à une imposition aussi lourde, que les valeurs immobilières. D’autres plateformes tel que Lesentrepreteurs proposent un concept bien plus large que l’investissement immobilier avec un concept de financement destiné aux différents acteurs de l’économie (notamment les petites et moyennes entreprises). Il est donc possible avec ce service d’accéder à de l’emprunt côté PME. Plus d’information sur le site argent-et-salaire qui liste les avis des plateformes de crowdfunding.

- La SCPI

La SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) a inspiré la plateforme de crowdfunding immobilière. Le principe est cependant plus classique et moins avantageux. L’idée est de regrouper plusieurs investisseurs afin qu’ils détiennent un parc immobilier qui leur rapportera à chacun, un rendement mensuel ou trimestriel. Comptez entre 2 000 et 5 000 euros à investir pour rentrer dans le capital. Les taux de rendements tournent autour de 5,5%. Les valeurs sont cependant considérées comme immobilières mais des avantages fiscaux peuvent s’appliquer.

- L’achat d’un bien

Cette option n’est plus réservée aux plus fortunés. Les banques ont depuis des années, mis en place des prêts pour jeunes investisseurs, qui financent à 100% le projet sans conditions d’apport ou de CDI. Les taux immobiliers restent relativement bas en France ce qui est un avantage. Ce type d’investissement nécessite cependant d’être sûr d’avoir un revenu fixe sur plusieurs années car un prêt immobilier vous engage, sur minimum 20 ans.

Ainsi l’immobilier reste un investissement sûr et avantageux pour les jeunes investisseurs. Le choix des options va dépendre de la durée que vous souhaitez investir et vos capacités de financement.

Les livrets bancaires

C’est le placement basique auquel la majorité de jeunes investisseurs pensent en premier lieu. Même si le placement épargne a énormément perdu de sa valeur au cours des dernières années, il reste le meilleur compromis entre sécurité et rendement. C’est un excellent moyen pour épargner de manière constante, sans prendre de risques. En tant que jeunes investisseurs, vous pouvez vous tourner vers 2 types de comptes épargnes :

- Le Livret A : c’est le compte épargne le plus utilisé par les Français. Il est plafonné à 22 950 euros et a un taux de rendement fixe de 0,75% par an.

- Le Livret Jeune : ce compte épargne est accessible uniquement au moins de 25 ans. Contrairement au Livret A, les fonds sont plafonnés à 1 600 euros avec un taux de rendement de minimum 0,75% par an. Chaque banque a la liberté de fixer son taux de rendement. Il tourne en général entre 2,25% et 2,75%.

Les intérêts perçus sur ces 2 comptes épargnes, ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu ni aux prélèvements sociaux.

L’idéal est d’investir sur les deux livrets. Vous pouvez commencer votre épargne avec le Livret Jeune et lorsque vous atteignez le plafond autorisé, vous pourrez ainsi placer le reste sur le Livret A.


A découvrir