JO 2024 : plus de 10 milliards de retombées économiques ?

10,7
L'impact économique des JO 2024 est estimé entre 5,3 et 10,7 milliards
d'euros.

Paris a officiellement été désignée comme ville hôte des Jeux Olympiques d’été 2024. Une bonne affaire en perspective ? Pas sûr… 

Un budget à 6 milliards

C’est à Lima que le sort de Paris a été scellé : oui la capitale française accueillera bien les Jeux Olympiques 2024. Reste à savoir si l’organisation de ces jeux internationaux permettra à Paris et aux entreprises tricolores de remplir leurs caisses.

Le projet présenté au Comité Olympique International (CIO) chiffre l’ensemble des dépenses à 6,2 milliards d'euros au total, un budget étonnamment raisonnable au regard de ce qu’ont dépensé les autres villes hôtes lors des éditions précédentes. Et pour cause : selon le comité de candidature, 95 % des équipements existent déjà ou étaient programmés. 

Dans le détail, 3,2 milliards d'euros seront alloués au volet opérationnel et 3 milliards d'euros aux infrastructures, dont 1 milliard pour les constructions spécifiques aux JO (rénovation du Stade de France, construction de la piscine, etc), et 1,92 milliard pour le village olympique.

Dérapages en cascade

Comme le souligne Le Figaro, on est donc très loin des 15 milliards d'euros investis par Londres pour les JO de 2012 (qui avait présenté un budget initial de seulement 4,6 milliards d'euros l’année de sa candidature, et dont les dépenses au fil de l’eau ont donc presque triplé !). 

Reste à savoir si pour Paris aussi, la note triplera d’ici 2024. Comme le rappelle la newsletter Time to sign off, depuis 1960, 100 % des JO ont vu leur budget déraper à la hausse, en moyenne de +179 %... 

Quid des retombées économiques ? Les experts du Centre de droit et d'économie du sport estiment l'impact économique des JO 2024 entre 5,3 et 10,7 milliards d'euros. Ces retombées bénéficieront notamment au secteur du tourisme et de la construction. Y a t-il une chance que ces retombées triplent, elles aussi ?! 


A découvrir


Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.