L'épargne des Français bientôt réorientée vers les PME ?

30 %
Une flat tax de 30% sera bientôt introduite sur les revenus du
capital, afin notamment de rendre plus attractif l'investissement dans
les entreprises.

L’idée n’est pas nouvelle, mais ère Macron oblige, elle revient sur le devant de la scène. Et si on réorientait l’épargne des Français, ces milliards d’euros disponibles, vers les petites et moyennes entreprises ?

De nouveaux produits d'épargne, pro-PME

Ce lundi 22 janvier a lieu le « Grand rendez-vous de l'investissement productif ». Des acteurs de la finance et des députés se rencontrent, afin d’étudier des pistes pour aider au développement des petites et moyennes entreprises tricolores.

Une des idées défendues par des députés LREM est simple, come l’explique Le Figaro : il s’agit d’inciter les acteurs de la finance à créer de nouveaux produits d'épargne, plus attractifs, tout en permettant l'investissement dans les PME.

C’est d’ailleurs un des paris d'Emmanuel Macron, qui a supprimé l'impôt sur la fortune. « Les entreprises manquent des financements nécessaires à leur croissance notamment parce que notre système financier ne parvient pas à orienter l’épargne vers l’investissement productif, peut-on lire dans le programme d’En Marche !. La France souffre ainsi d’un « capitalisme sans capital » dans lequel nos PME n’ont pas assez de fonds propres ».

Orienter l'éragne vers l'investissement productif

Dès lors, le candidat proposait de « favoriser l’orientation de l'épargne des Français vers l'investissement productif. Cela reposera notamment sur une refondation de la fiscalité sur le capital pour favoriser l’investissement dans les entreprises : elle sera réduite et simplifiée ».

En somme, au lieu de placer son argent sur une assurance-vie ou un livret A, on le placerait sur un nouveau produit d’épargne, dont les encours profiteraient aux PME et TPE. 

« Si chacun met 0,5 ou 1% de son épargne dans les PME : pour nous, ça ne change rien. Pour les PME, ça change tout » a expliqué sur RTL la députée LREM, Amélie de Montchalin.


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.