L'État français de nouveau au chevet d'Air France-KLM

6 MILLIARDS
Air France-KLM chercherait à obtenir une aide supplémentaire de 6
milliards d'euros.

L'État français est de nouveau prêt à mettre beaucoup d'argent sur la table pour soutenir financièrement Air France-KLM mais aussi Corsair, empêtrés dans la crise sanitaire et économique.

La sauvegarde du pavillon français dans le secteur aérien passe par des milliards d'euros d'argent public. Air France-KLM est le premier bénéficiaire des aides de l'État français et néerlandais : les autorités ont versé respectivement 7 et 3,4 milliards d'euros au printemps pour épauler la compagnie aérienne, prise dans la tourmente de la pandémie. La situation sanitaire ne s'étant pas arrangée, la reprise dans le secteur n'est pas attendu avant deux ans. C'est pourquoi l'entreprise cherche à obtenir une rallonge substantielle : selon Le Monde, Air France voudrait décrocher 6 milliards d'euros supplémentaires. Beaucoup d'argent qui pourrait déboucher sur une recapitalisation du groupe.

Vers une recapitalisation ?

Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports, a expliqué durant le Paris Air Forum que l'État était « prêt » à monter au capital d'Air France-KLM « dans des proportions importantes », selon La Tribune. Une déclaration qui ne manquera pas d'inquiéter les actionnaires actuels : Delta Air Lines, China Eastern Airlines… et l'État néerlandais qui s'est offert une part importante du capital du groupe en février 2019. Désormais, les deux pays sont actionnaires à environ 14% chacun de la compagnie aérienne. Les deux pays ont commencé à discuter de la suite des opérations mais il faut s'attendre à de nouvelles frictions.

Corsair en souffrance

Outre Air France, Corsair est une autre compagnie aérienne à sauver. Là aussi, l'État sera au rendez-vous avec une aide qui pourrait tourner autour de 100 millions d'euros (un prêt direct). L'entreprise est vitale pour les Outre-Mer. Jean-Baptiste Djebbari appelle aussi à une plus grande concurrence sur ces lignes. Les repreneurs de Corsair ont également annoncé un investissement de plusieurs dizaines de millions d'euros pour relancer l'entreprise.


A découvrir