La garde alternée pour les enfants de parents divorcés sera-t-elle bientôt systématique ?

1,5
1,5 million d'enfants en France, selon l'Insee, sont concernés par la
garde alternée.

Actuellement, la garde d'un enfant, en cas de divorce de ses parents, est le plus souvent accordée à la mère. Au grand dam d’un député MoDem, qui a élaboré une proposition de loi favorable à la résidence alternée « systématique ».

Instaurer le principe de la double résidence des enfants

Une semaine chez papa, une semaine chez maman. Les enfants de parents divorcés auront-ils bientôt systématiquement deux maisons ? Le député MoDem Philippe Latombe a mis au point un texte favorable au principe de la double résidence, qui devait être discuté ce jeudi 30 novembre à l'Assemblée.

D’après lui, c’est bien simple : la résidence alternée est accordée aux pères si la mère y consent, y compris pour les enfants entre 0 et 5 ans, mais elle est refusée dans plus de 75 % des cas si la mère s’y oppose (la situation inverse se produisant sept fois moins souvent). Il existe donc une inégalité dont souffrent les pères, qu’il conviendrait de réparer. 

D’après la proposition de loi, il s’agit de « moderniser l’encadrement de cette intervention, en instaurant le principe général de résidence des enfants chez chacun de leurs parents, afin de traduire leur égalité, cela toujours dans le respect de l’intérêt supérieur de l’enfant ».

Des psys inquiets pour les enfants

Quid de l’intérêt de l’enfant ?! Comme le souligne Le Figaro, des pédopsychiatres, psychologues et psychiatres réunis au sein du Collectif scientifique sur les dangers de la résidence alternée chez les jeunes enfants dénoncent le fait que le texte « ne tient pas compte de la définition des besoins fondamentaux de l'enfant (…), à savoir le besoin de sécurité affective et de stabilité ».

D’autres associations sont également vent debout contre cette mesure, certaines invoquant par exemple l’absence de restriction « en ce qui concerne les violences conjugales et les violences sur enfants ». 


A découvrir


Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.