Lastminute.com vendrait de manière illégale des assurances voyage

8,2 MILLIONS €
Le groupe Lastminute a réalisé un bénéfice net de 8,2 millions d'euros
en 2018.

Si vous vous demandez pourquoi le prix final du billet acheté sur Lastminute.com n’a pas été celui que vous pensiez, l’UFC-Que Choisir a peut-être une explication. Dans une vidéo publiée sur Internet, elle dévoile une pratique qu’elle juge illégale de la part du site. Et elle a décidé de porter la chose devant la justice.

Le pop-up qui coûte très cher

La vidéo publiée sur Youtube est éloquente : https://www.youtube.com/watch?v=F8rsk6i3H3U&feature=youtu.be ; elle explique en détail comment Lastminute.com utilise un pop-up pour faire prendre une assurance annulation aux clients. Pas n’importe laquelle, « la plus chère » précise l’UFC-Que Choisir.

En fait, lors de la validation de la commande, une fenêtre s’ouvre avec deux options « j’accepte et continue » bien mise en évidence en rose, et « continuer sans modification » en plus petit. L’internaute est ainsi incité à cliquer sur le premier bouton sauf qu’une petite ligne précise qu’ainsi faisant il opte pour l’assurance « Protection totale »… et ce même s’il n’a pas pris cette option lors de sa commande.

Une plainte déposée par l’UFC-Que Choisir contre Lastminute.com

La technique est, selon l’UFC-Que Choisir, totalement illégale, d’autant plus qu’une fois que le mal est fait le consommateur ne peut pas se rétracter : le délai légal de rétractation de 14 jours pour les achats en ligne n’est pas applicable aux assurances voyage. Selon l’association, Lastminute.com gagnerait ainsi plusieurs millions d’euros par an sur le dos des Français.

L’association assigne donc Lastminute.com en justice pour pratiques commerciales illicites, agressives et trompeuses mais ne s’attend pas à une bataille judiciaire courte : plusieurs mois passeront avant qu’un jugement ne soit rendu. Les consommateurs sont donc invités à la plus grande prudence s’ils comptent prendre un voyage sur Lastminute.com.


A découvrir