Le Black Friday pourrait être reporté

6 MILLIARDS €
En 2019, le Black Friday a généré un chiffre d'affaires de 6 milliards
d'euros en France.

Cette année, le Black Friday pourrait se tenir quelques jours après la date habituelle. L'événement commercial doit intervenir le 27 novembre, mais Bercy fait pression pour un report.

Le contexte sanitaire a obligé le gouvernement à faire fermer les commerces afin d'enrayer les cas de contamination. Une situation très difficile pour les commerçants, alors que la période des fêtes de fin d'année approche, à commencer par le Black Friday. Cet événement commercial importé des États-Unis représente un marche-pied vers Noël : l'an dernier, l'opération a permis de générer pour 6 milliards d'euros de ventes. En 2020, les choses sont plus compliquées : l'épidémie force tout le monde à revoir ses projets et afin de mettre toutes les chances de son côté, le ministère de l'Économie a demandé aux fédérations de commerçants et à la grande distribution de reporter le Black Friday.

La proposition de Bercy bien accueillie

Selon les informations de la publication spécialisée LSA, le report demandé est d'une semaine, sans pour autant indiquer de date précise pour la réouverture. Dans un tweet, Michel-Édouard Leclerc donne une indication : « aujourd'hui, proposition est faite de pouvoir ouvrir les magasins le 28 novembre, en contrepartie d'un report des opérations prévues pour le Black Friday ». Le patron des magasins Leclerc suggère à ses adhérents de se rallier à une « démarche collective » qui va dans le bon sens, d'après lui. Une nouvelle rencontre se tiendra à Bercy pour finaliser l'accord ainsi que le nouveau protocole sanitaire.

C'est Amazon qui décidera

Si tous les acteurs ont accueilli favorablement l'initiative du ministère de l'Économie, tous les commerces et les enseignes de la grande distribution ont l'œil rivé sur Amazon. Il revient au géant du commerce en ligne de décider d'un report ou d'organiser le Black Friday le jour dit, c'est-à-dire le 27 novembre. Dans ce dernier cas, le reste du marché ne pourra que s'aligner : c'est en effet la plateforme américaine qui donne le « la » en la matière, et il serait très difficile de faire comme si elle n'existait pas.


A découvrir