Le Forex : plus de 6,600 milliards de dollars échangés chaque jour

Le Forex est le plus gros marché au monde et son volume d'échanges quotidien de devises s'est accéléré au cours des trois dernières années, après avoir connu des baisses entre 2013 et 2016. Les grandes banques en demeurent les principaux utilisateurs, mais les banques de taille moyenne les suivent désormais de très près.

Un marché en pleine croissance boosté par l’actualité

Saviez-vous que le plus gros marché du monde est celui des devises ? À la fin 2019, son volume d’échanges quotidiens a battu tous les records avec une valeur de 6,590 milliards de dollar… par jour ! C’est la Banque des règlements internationaux qui en a fait l’annonce, une institution suisse qui effectue une enquête, trois fois par année, afin de suivre les mouvements du Forex.

De 2017 à 2019, son volume d'échanges quotidiens a augmenté de 30%, et ce, suite à une première baisse de 6 %, en plus de vingt ans, entre 2013 et 2016. Si on recule encore plus loin dans le temps, on observe que depuis 2009 les volumes d'échanges du Forex ont plus que quintuplé.

Le rebond des trois dernières années est dû en grande partie à une succession d’actualités importantes qui ont exacerbé la volatilité des devises. On note entre autres le Brexit, l’élection de Trump – et sa possible réélection – les inquiétudes sur l’économie de la zone euro et la crise des monnaies émergentes comme facteurs ayant influencés le marché.

Cette explosion des échanges a aussi été portée par les transactions sur les produits dérivés. En effet, lorsque l’on observe de plus près le marché, on se rend compte que l'activité se développent encore plus rapidement sur les opérations "swaps" (de change) à +34 % que sur celles au comptant à +20 %.

Recul des grandes banques sur le Forex

Le Forex a été pendant longtemps un marché utilisé très majoritairement par les grands établissements bancaires. Au début des années 2000, ils effectuaient entre eux près de 70 % des échanges sur le marché des devises. Aujourd’hui, les traders haute fréquence gagnent constamment du terrain alors que la part des échanges entre les grandes banques qui dominaient le marché se réduit maintenant à 38 % des transactions.

Ce sont les banques de taille moyenne et celles en régions, qui ont gagné le plus de parts de marché. Avec 24 % des transactions, représentant 1,600 milliards de dollars par jour, elles occupent désormais le deuxième rang, suivi par les traders haute fréquence et les hedge funds qui eux représentent 9 % de l'activité. Le tableau est complété par les entreprises à 7 %, qui utilisent le Forex afin de limiter leur risque de change.


A découvrir