Le Green IT est-il toujours prisé dans le stockage ?

10 %
Le numérique consommerait 10 % de l'électricité mondiale.

Aujourd’hui, le numérique consommerait plus de 10% de l’électricité mondiale. Les solutions de stockage sont connues pour leur aspect énergivore, notamment à cause de la nécessité de refroidissement des data center.

Si de nombreux éco-labels encouragent au green IT, les entreprises peinent à intégrer dans leurs data center des énergies renouvelables, qui restent une source fluctuante, intermittente.

En parallèle, les données continuent de croître à un rythme incroyable, et de ce fait, l’espace au sein des data centers est devenu un enjeu important pour les entreprises, car il faut de plus en plus de capacité pour stocker ces données. Mais également plus de consommation énergétique et de nécessité de refroidissement. Dans les faits, un data center de taille moyenne, aux Etats-Unis, utilise environ 34 000 kW d’électricité chaque année, ce qui représente une facture énergétique de 180 000 $ par an.

Les entreprises sont donc constamment à la recherche de nouveaux espaces pour stocker physiquement leurs données. Ces coûts dépassent généralement le budget du département IT et c’est pourquoi l’efficacité du stockage est devenue un sujet majeur. D’autant plus que la puissance des data centers devrait augmenter jusqu’à 140 milliards de kilowattheures par an d’ici 2020 aux États-Unis, ce qui équivaut à la production annuelle de 50 centrales électriques. En France, la consommation électrique des data centers aurait atteint près de 3 TWh en 2015 selon RTE, ce qui dépasse la consommation électrique annuelle de la ville de Lyon. Loin de n’être qu’un phénomène du monde occidental, cet enjeu concerne tous les pays, même ceux en voie de développement. Afin d’y parvenir, trois manières pour permettre aux entreprises d’améliorer l’efficacité énergétique du stockage de leurs données peuvent être mises en place sur le court et moyen terme.

Utiliser moins d'énergie grâce à la consolidation des baies de stockage

Un provisionnement intelligent combiné à une disposition de données rationalisée, peut permettre de diminuer les pics de consommation et donc la surchauffe des baies. Ainsi chaque média (NL-SAS, SAS, SSD, RAM) sera prêt à fournir les données plus rapidement et efficacement. Une disposition séquentielle des données permet d’organiser les données de manière plus intelligente et de les positionner vers du SSD ou du DRAM pour la lecture, plutôt que de toujours aller sur les disques rotatifs, permettant ainsi de réduire la consommation énergétique.

Maximiser la densité de la baie

Peu le savent, mais les fichiers effacés sur une baie voient leur contenu remplacé, littéralement, par des zéros. Seulement, s’il y a de fichiers supprimés, cela signifie que le volume de ces données « mortes » va accroitre et donc ralentir l’efficacité du système. Aujourd’hui, il existe sur le marché quelques baies qui ont la capacité, de supprimer automatiquement les zéros qui font partie des données ce qui permet d’augmenter la densité de la baie et de stocker plus de données dans un espace plus réduit. La plupart des baies peuvent revenir en arrière dans un second temps et supprimer les zéros des données déjà stockées, mais cela nécessitera un surplus d’énergie pour accomplir cette tâche.

Réduire au minimum l’espace utilisé

Alors que la plupart des systèmes appliquent le même type de compression, l’installation d’une plate-forme de compression intelligente peut-être bénéfique. Cette plateforme peut identifier les différents types de données et sélectionner parmi une bibliothèque d'algorithmes de compression le système qui comprimera le mieux les données. Cela offre un taux de compression plus élevé permettant aux utilisateurs de stocker plus de données dans une baie déjà dense.

C’est la combinaison de ces technologies qui va aider le système stockage à fonctionner beaucoup plus efficacement, tout en diminuant la puissance et l’énergie utilisées. De plus, ces technologies permettent à la baie d’être plus performante, sans accumuler beaucoup de chaleur, baissant ainsi ses besoins de refroidissement.


A découvrir