Le livre-événement sur les Gilets jaunes

A peine sorti en librairie « Dans la tête des gilets jaunes » de François Bernard Huyghe, Xavier Desmaison et Damien Liccia, et plus de 3000 exemplaires se sont écoulés en moins d’une semaine. Ce succès traduit de la part du public une volonté de comprendre ce soulèvement social inédit, au-delà des clivages habituels et des grilles de lecture formatées.

Attirer l’attention du monde

Le premier livre sur les gilets jaunes, Dans la tête des Gilets jaunes, a rencontré son public. Pas forcément surprenant, il est le premier à décrypter les linéaments sociologiques et idéologiques du mouvement des « gilets jaunes », un phénomène irréductible aux autres mouvements sociaux : « Il s’agit pour les Gilets jaunes de se rendre visibles, eux les invisibles, les périphériques, les subalternes ; de se faire entendre du président dont ils disent qu’il ne veut pas écouter » ; de se définir comme "le peuple", de parler en son nom ; d’occuper l’attention de tous à commencer par les médias, après avoir commencé par occuper les réseaux sociaux puis quelques carrefours avant d’attirer l’attention du monde. » (1) Les Français s’intéressent donc naturellement aux Gilets jaunes, mais pas seulement sur les ronds-points ; par la lecture aussi, pour comprendre les ressorts de cette mobilisation, sans le prisme médiatico-politique utilisé en direct depuis des semaines.

Le premier livre-événement sur les Gilets jaunes

Pour les auteurs du livre Dans la tête des Gilets jaunes, la situation est la suivante : « Parti d’une revendication économique (intérêts), évoluant en exigence de démocratie directe (pouvoir) et devenu marqueur identitaire (idéologique), le conflit des gilets jaunes polarise toutes les autres tensions. Il ne se déroule pas dans les usines, au Quartier latin, ni sur les barricades des faubourgs, mais se disperse sur tout le territoire avec des lieux d’affrontement spectaculaire et symbolique hebdomadaires. » C’est maintenant le secteur de l’édition qui s’empare du sujet. Cet essai est le premier à sortir.

Un phénomène de polarisation

Pour les auteurs, « il est évidemment plus difficile de définir la position stratégique du camp des gilets jaunes qui, par définition, n’a ni doctrine, ni organisation préétablie, ni conseillers en communication, ni chef, ni appareil étatique et médiatique, etc. ». Résultat : « Le mouvement Gilet jaune est coincé entre l’expression de soi au détriment de la définition des enjeux [demandes précises, hiérarchie des luttes] d’une part et, d’autre part, l’exercice de sa liberté démocratique [aller où l’on veut, ne pas se laisser enfermer par une image ou par un chef, se représenter eux-mêmes]. » Cela joue en faveur de la polarisation de l’hostilité envers Macron, les puissants, les « bobos », les journalistes… plutôt qu’en faveur de l’initiative stratégique. « On ne lâche rien » est certes un slogan gratifiant, mais il ne saurait constituer un programme.

Les Français retrouvent le goût de la politique… et de la lecture

Les auteurs ajoutent : « Du côté du pouvoir, tout dépendra de la capacité à faire se rencontrer le parti de l’ordre et les éléments "raisonnables" pour désamorcer l’escalade. Du côté des Gilets jaunes, de la faculté de devenir un mouvement véritablement politique, avec une hiérarchie des adversaires et des objectifs, et la capacité d’entraîner d’autres catégories. Autant dire que tout commence. » Chez les Gilets jaunes comme chez les français spectateurs de ce mouvement social, l’heure est donc à la recherche de réponses sur les tenants et aboutissants du mouvement. Quoi qu’il soit tout le monde a conscience d’être à la fois à un tournant du quinquennat Macron mais, au-delà, à un tournant de la mobilisation sociale en France. A l’heure de l’information de masse en instantanée, le besoin de comprendre est donc très fort. Gilet jaune ou non, acteur ou spectateur de ce mouvement, nous sommes en effet tous concernés.

« Dans la tête des gilets jaunes » de François Bernard Huyghe, Xavier Desmaison et Damien Liccia, Editions VA PRESS, 14€

(1) https://www.journaldeleconomie.fr/Gilets-jaunes-acte-IX_a6816.html


A découvrir