Le modèle grec arrive en France

25 %
En 2015, le PIB grec a dépassé de 25 % le PIB français.

La croissance du PIB grec 2015 a été supérieure de 25% à celle du PIB français selon l’OCDE. Alors que le chômage a encore progressé de 10% en France de 2013 à 2015, il a baissé de 10% en Grèce sur la même période.

Fait majeur qui concerne la population : la dette des ménages sur le revenu disponible atteint désormais un niveau identique en France et en Grèce, à environ 110% du revenu disponible.

Un rapport récent de l’OCDE, (Boulant, Brezzi, Veneri) paru en octobre 2016 place la France en tête des pays européens qui fabriquent le plus d’inégalités, bien plus proche du modèle américain que du modèle européen. Seul le Chili fabrique encore plus d’inégalités. Bien pire, le modèle urbain français est en échec car les villes amplifient encore les inégalités alors que jusqu’à présent les populations venaient y chercher l’emploi et la sécurité.

Plus la ville est grosse, plus elle fabrique d’inégalités. L’exercice le démontre en France. Contre toute attente, Nice, Marseille, ou Saint Etienne fournissent plus d’activités à leurs habitants que Paris qui dispose pourtant d’une puissance bien plus importante et de sièges sociaux. Alors que la « France périphérique » du géographe Christophe Guilluy dérangeait les élites françaises, cette étude de l’OCDE apporte une confirmation éclatante du massacre à la tronçonneuse de nos populations.

La France a souvent été perçue par nos voisins européens comme donneuse de leçons. Nos hauts fonctionnaires ont souvent boudé les réunions à Bruxelles. Une blague de leurs collègues européens définissait la « semaine française à Bruxelles du mardi matin au mercredi après midi, 35 h nuit comprise». Alors que 80% des textes légaux et réglementaires sont conçus au niveau européen, nous nous plaignons ensuite d’avoir des difficultés à les transposer ou à les appliquer. Harlem Désir, chargé des Affaires européennes au Gouvernement, a figuré parmi les champions de l’absentéisme: classé 752ème sur 756, bien après les Le Pen. Une autre preuve flagrante : alors que 30% des textes européens étaient rédigés en Français en 1996, la Direction Générale en a constaté seulement 10% depuis 2008. Dans le même temps, les textes rédigés en Anglais sont passés de 50% à 80% et même à 94% en première proposition.

Dernier fait inquiétant alors que Paris pose sa candidature pour les Jeux Olympiques, les exemples de la Grèce ou du Brésil démontrent les inégalités supplémentaires apportées par ce type d’évènement pour de nombreuses années. Alors que les Collectivités locales abandonnent déjà le simple entretien de musées, d’établissements d’enseignement, de bâtiments publics, il est difficile d’imaginer les friches abandonnées en pleine ville comme on peut les voir à Athènes ou déjà à Rio. Rome avait pourtant déjà organisé les Jeux Olympiques et vient sagement d’y renoncer.


A découvrir


Ludovic Grangeon

Ludovic Grangeon est expert conseil en assistance aux entreprises et services publics, partenaire de plusieurs réseaux d’expertise en management et innovation sociale de l'entreprise. Fondateur de l'axe «Entrepreneuriat de l'économie sociale» à l'ESDES Lyon, également membre du comité stratégique national Afnor management et services, il participe régulièrement aux Journées de l’Economie.

Il a successivement exercé dans l'aménagement du territoire, les collectivités locales, en France et auprès de gouvernements de pays émergents, Maghreb, Amérique Latine, Asie, puis à la Caisse des Dépôts et Consignations, direction générale Paris (affaires internationales et recherche) et en région, gérant de portefeuille industriel dans un groupe international de capital risque, ensuite Président et Directeur Général de sociétés Veolia/Dalkia énergie région Sud Est, expert inspecteur auditeur Afnor/Communauté Europénne, puis secrétaire Général du GIE Agirc Arrco.